29 novembre 2022

L’ISITT, l’AMEST et le MTMC au week-end de Tanger

Un week-end pas comme les autres, dans l’assiduité responsable et la bonne humeurL’ISITT, l’Amest et le MTMC ne sont pas à leur premier coup d’essai au service du tourisme. Le trio détient, en effet, un honorable parcours dans la réflexion aboutie d’inclusion des jeunes dans le secteur du tourisme, toutes branches d’activités confondues. Tout y passe : sensibilisation, formation adaptée, intégration dans le domaine du travail, culture de la passion du tourisme, etc.

Un ensemble d’indicateurs qui positionnent le collectif en acteur incontournable dans la préparation des générations de demain au service du tourisme.

Le week-end dernier, l’ISITT, le MTMC et l’AMEST se sont, une fois de plus, donné rendez-vous à Tanger, principale pépinière d’une jeunesse bien formée aux métiers du tourisme, grâce aux cursus de premier ordre prodigués par l’ISITT où l’AMEST s’implique de plus près et le MTMC en renfort grâce à son expertise et la qualité professionnelle de ses membres.

Un week-end de travail fairplay où tous les participants y ont mis du leur, en présence du Président de la CNT Hamid Bentahar comme intervenant mais également invité de marque pour booster le moral des troupes dans une logique de co-construction, de Mohammed Semlali, Président de la FNAAVM également intervenant au même titre que Othman Cherif Alami (Président de la FNTT), de Azzeddine Skalli, Président charismatique du club des DMC marocaines (MTMC), M. Mouhid, Président de la très active AMEST, Adnane Afquir, Directeur général assidu de l’ISITT, principal fournisseur de lauréats du tourisme au Maroc et d’autres participants de haute volée, partagés entre professionnels, tel Mme Rkia Alaoui (Présidente du CRTTTA) et d’éminents professeurs et chercheurs, dont Abdelhaq Mouhtaj (Ex-Directeur de l’ISITT).

Hamid Bentahat, Président de la CNT
Azzeeddine Skalli, Président du MTMC
Othman Cherif Alami, Président de la FNTT
M. Moufid, Président de l’AMEST
Mohammed Semlali, Président de la FNAAVM
Adnane Afquir, Directeur de l’ISITT
Mohammd Setti, Pdg d’Artegis et coordinateur MTMC

C’est l’infatigable et bien impliqué Mohammed Setti qui ouvre le bal, avec sa légendaire bonhomie et savoir-faire et plaire qui lui vont comme un gant pour coordonner, animer et partager dans la bonne humeur. L’effort fourni en préparation, mise en scène et justement formidable à la hauteur d’un homme de communication talentueux et omniprésent pour la bonne cause, contribuant ainsi à réussir, à son niveau, deux journées de partage, placées sous la thématique fort suggestive et unioniste « ensemble pour aller plus loin », où les étudiants de l’ISITT ont été partie prenante. Deux journées pleines d’enseignements, de nouvelles idées mais aussi d’un diagnostic réaliste de la conjoncture que vit le secteur du tourisme et les improbables auxquels il doit faire face, face au silence et au manque de réactivité gouvernementale. « 

le contexte inédit et la situation économique, sociale et spécifique que nous vivons depuis plus de 20 mois nous a mis, nous autres voyagistes, en particulier, ainsi que tous les acteurs du tourisme en général, dans un scénario à la limite du rocambolesque. Nous avons manqué crûment de visibilité et avançons à tâtons sans boussole ni timon », dira le Président du MTMC sans toutefois perdre espoir, car il aura fallu aux opérateurs être « en permanence résilients afin de nous adapter aux diverses et nombreuses situations. Nous avons été amenés à nous réinventer pour pouvoir garder le cap et aussi et surtout pour préserver du mieux que l’on peut les emplois et tout faire afin que le moral de nos collaborateurs soit plutôt positif », précise t-il.

Mais dans une logique de co-construction interactive avec la rencontre de Tanger, « le Moroccan Travel Management DMC « n’a pas hésité à répondre favorablement et spontanément en s’impliquant avec plaisir à toutes les étapes de cet évènement tant au niveau conceptuel, communicationnel qu’organisationnel », soutient-il. Encore que la participation du Club au conclave a consisté à proposer, selon A. Skalli, un débat d’échanges « sur la genèse et les axes de travail d’un livre blanc, où toutes les parties prenantes, que nous sommes, devraient participer à une réflexion commune, approfondie, sur l’histoire du monde et de notre Royaume. Ainsi que la Géographie et l’Economie Touristique afin que notre destination gagne en tant que contenu fiable que contenant crédible. Ce document deviendrait devenir avec le temps une référence en la matière, un outil de travail mais aussi un guide d’études pour répondre à la logique de ce nous faisons en commun fait la force de tout un chacun ».

De même qu’il a appelé au nom des DMC marocaines à capitaliser sur tous les travaux réalisés à ce jour pour créer une bibliothèque virtuelle regroupant les mémoires de fin d’études des étudiants, les compétitions telles que le Mice Challenge Awards, Marketing Tourism Challenge et autres évènements organisés par nos partenaires, les articles et travaux des chercheurs, professeurs, experts, consultants et bien d’autres initiatives à inscrire dans ce registre.

Dans le même ordre d’idées et dans un élan de solidarité continue et toute humaine, il a également à créer une Bourse d’études pour récompenser les plus méritants et nécessiteux durant leur parcours universitaire à l’ISITT selon des critères d’évaluation et d’appréciation bien définis par un comité de sages, tant dans la forme que le fond ; afin de signifier si besoin est, que l’excellence est avant tout un fait humain et pas le propre des plus nantis.

Propositions avant-gardistes dont les participants ont ressenti la dimension participative du Club chez qui la formation et son suivi font partie de ses gênes fondateurs.

Rigueur aussi et pragmatisme prospectif ont interféré pendant la rencontre, où des teams ont constituées pour travailler sur des projets de mise en place et de développement relatifs à la préparation, en 2022, du 1er congrès de l’Amest, la réalisation de stages avec engagements assortis d’une reconnaissance du statut de stagiaire, la création d’un incubateur d’entreprises au sein de l’ISITT, la consolidation de la formation continue (diplômante, VAE et qualifiante), la perspective d’un nouveau modèle de développement touristique, l’investigation de pistes éventuelles de financement de l’AMEST pour lui permettre de mener son action dans de bonnes actions.

Autant de chantiers avec des acteurs bien impliqués au service de la profession et de la recherche dans le secteur.

Read Previous

Trail éco-responsable by Palmeraie Rotana Resort

Read Next

Jeu de réalité augmentée promo Maroc

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular