9 décembre 2022

A quand l’ARIH Fez-Meknès et l’ARIH Casa-Settat ?

Il est inconcevable que l’associatif touristique régional de grandes destinations telles que Casablanca-Settat et Fez-Meknès peine encore à se constituer en collectif régional, surtout quand il dépend de la plus forte fédération de métiers du Maroc : La Fédération Nationale de l’Industrie Hôtelière (FNIH).

En effet, ni l’ARIH Fez-Meknès avec de bons potentiels touristiques à   Moulay Yaâcoub, Taounate, Taza, Boulmane, Sefrou, El Hajeb, Ifrane en plus des chefs-lieux Fez et Meknès, ni non plus le vaste territoire de l’ARIH Casablanca-Settat ne veulent éclore et ainsi se conformer au découpage administratif régional, entamé il y a plusieurs années déjà pour tous les autres métiers et bien que la FNIH n’a cessé de relancer le collectif hôtelier des deux destinations.

La réalité telle quelle n’est pas fameuse. Les professionnels des deux régions vivent en puzzle difficile à assembler à cause de réticences et résistances compliquées qui ne servent évidemment en rien ces grandes destinations, réduites à des tours de Babel ne parlant pas de la même voix, ne servant pas les mêmes intérêts régionaux, en un mot désunis volontairement. Pourtant, les professionnels hôteliers des deux régions ne manquent pas de mérite, ni non plus d’idées novatrices pour avancer et ainsi renforcer la partition régionale à laquelle aspire la FNIH.

Il est temps, par ces moments difficiles et de vaches maigres, que les opérateurs de l’hébergement touristique usent plutôt de bons sens que par égos interposés du moment que l’enjeu est leur propre destin en collectivité.   

Quel intérêt à rester divisés ? Quand même !

Read Previous

Ifrane Forum 2021consacre le partenariat collaboratif entre les opérateurs africains

Read Next

Promotion des jeunes par le rugby by Tibu

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular