6 décembre 2022

Face à un avenir hypothéqué, l’OMT étudie « comment protéger les touristes »

Le tourisme sous hypothèque. Des leaders du tourisme de toutes les régions du monde sont arrivés à Madrid pour la 24e session de l’Assemblée générale de l’OMT. Les ministres du Tourisme seront rejoints par des représentants d’organisations internationales et de l’ensemble du secteur privé pour la première réunion véritablement mondiale sur le tourisme qui se tiendra depuis le début de la pandémie, avec l’innovation, l’éducation et les investissements en tête de liste.

Accueil des participants et enregistrement le mardi 30 novembre

Au total, plus de 1.000 participants, représentant 135 pays et dont 84 ministres et vice-ministres du tourisme assistent à la réunion la plus importante de l’agence spécialisée des Nations Unies pour le tourisme.

L’OMT a ouvert l’Assemblée générale par une séance d’introduction au Code international pour la protection des touristes. Lancé en réponse à la baisse de confiance des consommateurs causée par la pandémie, le code juridique historique fournira des normes minimales et des droits de consommation pour les touristes dans les situations d’urgence. Il a été développé en collaboration avec 98 États membres et membres associés ainsi qu’avec 5 organisations internationales d’États non membres et les principaux acteurs du secteur privé. Une fois adopté par l’Assemblée générale de l’OMT, le Code sera présenté à l’Assemblée générale des Nations Unies en 2022 dans le but d’en faire une résolution.

Tenues dans le cadre de l’Assemblée générale, les membres affiliés de l’OMT se sont réunis aujourd’hui pour leur 43e session plénière annuelle. Composée d’entreprises et de destinations, ainsi que de représentants de la société civile et d’universitaires, l’OMT compte sur plus de 500 affiliés pour transformer la politique du tourisme en action. À Madrid, les participants ont eu un aperçu de la réponse de l’OMT à la crise, avec le Destination Tracker développé par en partenariat avec l’Association du transport aérien international (IATA) présenté comme un exemple de partenariat public-privé efficace. Dans le même temps, les délégués ont approuvé la proposition de réforme du cadre juridique pour les membres affiliés de l’OMT, ouvrant la voie à une collaboration plus efficace

Avant l’ouverture officielle de l’Assemblée générale, l’OMT a convoqué son Conseil exécutif pour une 114e session. Le Conseil, qui sert de conseil d’administration de l’OMT, s’est réuni pour entendre le Secrétaire général Pololikashvili présenter son rapport sur les travaux accomplis depuis la 113e session, également tenue à Madrid au début de l’année. Les membres du Conseil exécutif ont approuvé la mise en œuvre du programme général de travail pour 2020-2021 et pour 2022-2023. Les membres ont également approuvé plusieurs initiatives clés de l’OMT, notamment les Recommandations de l’OMT sur le tourisme pour le développement rural, le projet Meilleurs villages touristiques et l’Initiative mondiale sur les plastiques touristiques.

Réunis également à Madrid, les comités de l’OMT sur le tourisme et la durabilité, sur le tourisme et la compétitivité et sur l’éducation touristique en ligne, ont réuni des experts pour explorer les moyens de faire progresser le programme de travail de l’Organisation autour des principaux domaines prioritaires.

Read Previous

Bayer honore des associations partenaires

Read Next

Marrakech abrite la conférence annuelle du Conseil international des aéroports

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular