29 novembre 2022

Hier Easyjet, aujourd’hui Ryanair, demain…

De mal en pis, l’industrie touristique n’en finit pas de se dissoudre comme une fleur fanée avant l’heure par mégarde, victime d’insouciance passive. Après la fermeture trop zélée des frontières, mettant le Maroc en quarantaine sans autre alternative, voilà que les compagnies aériennes manifestent clairement leur désappointement : Après Easyjet et la décroissance menaçante des dessertes aériennes, particulièrement vers Marrakech, voici Ryanair qui exprime noir sur blanc sa colère et sa volonté de disparaître du ciel marocain jusqu’après février 2022 si tout va pour le mieux. La compagnie pointe du doigt le manque de répondant qu’elle constate chez les autorités compétentes dont son déboutement.  Peut-être que par sa réaction, Ryanair a dit haut et fort ce que les autres compagnies taisent ou l’expriment avec maniérisme. Mais il y a toujours un début à tout, comme on dit.

La décision crue de la compagnie efface des prévisions le transport d’environ 390.000 passagers qui, pour la plupart, séjournent au Maroc entre 3 et 7 jours. Un manque à gagner, donc en nuitées perdues équivalent à 2 millions 730.000 nuitées. Enorme quand même en ces temps de vaches maigres pour le tourisme marocain.

Plus généralement, il faut savoir que le volume de touristes amenés par les compagnies low cost atteint 40%, les charters 30% et 10% seulement sont assurés par la RAM. Il est clair que la compagnie nationale ne peut se substituer à la valeur-ajoutée de ces compagnies pour résorber tant soit peu le manque à gagner. Que faire alors ?

C’est simple. Les autorités de l’aérien devraient être plus réactives avec nos partenaires, de surcroît subventionnés par de l’argent public. Encore que le tourisme qui reçoit dernièrement plus de gifles qu’il ne peut en supporter doit être repensé dans le cadre d’une cellule de crise car il y a réellement crise. Pourquoi tarde t-elle à se mettre en place, à l’instar de celle créée au lendemain de la guerre du Golfe, avec un tour de table composé également du privé, plus proche de la réalité vécue?

Read Previous

Quel type de musique ont écouté les Marocains en 2021?

Read Next

Vivo partenaire de la Coupe arabe de la FIFA Qatar 2021

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular