1 décembre 2022

Le Chef de l’ONU défend le tourisme

Que les professionnels du tourisme se ressaisissent. Ils ne sont pas les seuls dans leurs complaintes, ils sont rejoints par un gros calibre de pouvoir, le Secrétaire Général de l’ONU Guterres lui-même qui prend la défense des voyages, en qualifiant l’instauration des restrictions d’Apartheid carrément, en faisant allusion au blackout appliqué à des pays africains (voir vidéo en bas de la page). Le mot est fort, émanant d’un personnage investi de fonctions internationales et surpasse tous les autres qualificatifs discriminatoires.

Le mot a été lâché lors d’une conférence de presse tenue à New York où M. ONU a affirmé qu’« imposer des restrictions de voyage est non seulement profondément injuste et punitif, mais aussi inefficace », tout en appelant les gouvernements à « envisager plutôt des tests répétés pour les voyageurs, ainsi que d’autres mesures appropriées et vraiment efficaces, car c’est le seul moyen de réduire le risque de transmission ».

Peut-être que les décideurs planétaires sont allés vite en besogne pour interdire ou mise sous conditions sévères les déplacements transfrontaliers, l’émission et la réception des touristes, car jusqu’ici les experts de l’OMS n’ont pas évoqué de virulence terrible du variant Omicron. La hantise d’une infection plus propagée se trouve injustifiée, surtout pour le Maroc dans lequel la situation épidémique est stable et ne représente pas de préoccupation majeure pour barricader l’industrie touristique derrière les barreaux de l’interdit.

Il n’y a pas de péril en la demeure, libérez s’il vous plaît cette industrie otage de décisions exagérées. Assez d’apartheid envers le tourisme !

https://youtu.be/Ax-ZaOCdX8U

Read Previous

Journée internationale de l’aviation civile sans avions

Read Next

L’escale meknassie de la FNIH

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular