1 décembre 2022

L’escale meknassie de la FNIH

La semaine dernière, les experts de la FNIH mettaient pour la première fois le cap sur Meknès dans le cadre de ses escales de formation et recyclage pédagogique des équipes des structures d’hébergement touristique. Pas moins de deux journées pleines ont, donc, été consacrées à la capitale ismaélienne pour parfaire le savoir-faire des RH , dans l’innovation et la mise à profit de connaissances poussées en marketing digital et différentes techniques d’approche client. La prestation de l’excellent Mustapha Amalik est encore dans les mémoires des participants, vu ses qualités d’orateur qui connaît bien son affaire.

Mustapha Amalik à l’oeuvre

L’escale ismaélienne ne manque pas d’intérêt pour l’industrie touristique dans la destination en phase d’asseoir une politique de développement du secteur, grâce à une volonté collective réaliste d’actionner tous les leviers de développement de son offre, tant en qualité des structures d’hébergement, la richesse de sa mémoire historique, son agro-tourisme qui offre une formidable niche pour l’organisation de packages, les projets éco-touristiques et, surtout, ses symboles de tolérance.

Organisées à l’hôtel Menzeh Dalia de Hamid Bennouna, promoteur hôtelier de longue date, avec le soutien de l’AIH Meknès, les deux journées de formation ont permis aux cadres et collaborateurs des structures d’hébergement de s’imprégner de cette lueur d’espoir pour bien s’armer avec la reprise et affronter les nouvelles tendances de la clientèle, plutôt soucieuse niveau confort santé en plus de la qualité de services. La destination ne déroge pas à la règle en la matière et peut se prévaloir de ces exigences. En plus, le savoir-faire hôtelier de certaines de ses unités n’est plus à faire et s’imprime dans le temps avec de gros caractères en termes d’hospitalité, d’ouverture d’horizon de ses chefs d’entreprise et collaborateurs, parfois à l’ancienne procurant ce sentiment de chez soi en toute protection et égards. Une sorte de sentiment d’être en famille. En fait, un héritage qui se transmet face to face. Mais avec un peu d’initiation et de formation aux nouvelles technologies hôtelières, c’est une autre dimension de la perfection. Comme cet hôtelier, Mohammed Lahlou, au large horizon de connaissances et du savoir-recevoir au mythique Transatlantique, à l’approche client instaurant la confiance… Une valeur qui n’a pas de prix, presqu’innée au-delà de toute prescription pédagogique.

Mohammed Lahlou (Hôtel Transatlantique Meknès)

Read Previous

Le Chef de l’ONU défend le tourisme

Read Next

Emirates sacrée “World Class Airline”

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular