6 décembre 2022

Les restaurateurs touristiques enfin reçus par Mme la ministre du Tourisme

Longtemps mis à l’écart de toute négociation avec le ministère du Tourisme en tant que corps de métiers, les restaurateurs touristiques peuvent se féliciter d’être enfin affranchis par la promesse d’être traités sur le même pied d’égalité que les autres fédérations de métiers, déjà concernés par les avantages du Contrat-programme signé avec l’Etat en août 2020.
En effet, Mme Fatim-Zahra Ammor a reçu, ce mardi 28 décembre, le groupement des associations régionales des restaurants touristiques.
Les représentants du secteur ont fait part de la situation critique du secteur depuis la fermeture des frontières. De son côté, Mme Ammor a réitéré son engagement résolu de soutenir les restaurateurs touristiques dans le contexte actuel. Lors de cette réunion, un ensemble de mesures d’urgence ont été discutées notamment sur les volets social, fiscal et bancaire.
A l’issue de cette réunion de travail, Mme la Ministre s’est engagée à intégrer les restaurants touristiques dans les mesures les plus adaptées parmi l’arsenal de mesures dont bénéficiera le secteur du tourisme. Plusieurs de ces mesures seront opérationnalisées dans les plus brefs délais.
Enfin, Mme la Ministre a conclu en encourageant les opérateurs à travailler dans une approche collaborative avec le Ministère pour améliorer le cadre légal régissant les restaurants classés. Ce chantier permettra aux restaurateurs de mieux répondre aux nouvelles attentes des touristes nationaux et internationaux.
D’après My Ahmed Sentissi, Président de l’association des restaurateurs touristiques de Fez-Meknès, la réunion a été marquée par une réelle volonté de Mme la ministre d’aligner les restaurateurs touristiques sur la même rangée des autres secteurs d’activité touristique, en bénéficiant des mêmes avantages. « Une sincérité qui nous a sérieusement marqué et porté à envisager des perspectives meilleures à l’avenir pour tous les restaurateurs touristiques du Maroc sans exception aucune pour qui, d’ailleurs, nous avons sans cesse milité comme auprès de Mme la ministre aujourd’hui même », avait-il souligné.

Read Previous

Le Douar, de la cuisine marocaine en hauteur

Read Next

2022 : Peut-on toujours espérer?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular