1 décembre 2022

La Fntt-Cgem reçue à la Chambre des Conseillers

La Fntt-Cgem semble ne rien lâcher pour se faire entendre, quitte à taper à toutes les portes. La dernière des dernières eut lieu hier mardi 1er février à Rabat quand elle fut reçue le Président de la Commission Financière au Parlement, M. Mohammd Chawki et par la commission parlementaire de la Cgem. Etaient de la partie le trio Rachid Bouamara (Président de la Fntt), le Président d’honneur Othman Chérif Alami et le Secrétaire Général Khalid Mouhib. Constamment aux avant-postes de défense des intérêts des transporteurs touristiques. D’ailleurs, l’objectif de cette visite s’inscrit dans la stratégie de partage adoptée par la fédération, particulièrement par rapport aux contraintes financières subies par le secteur à l’ère Covid où la flotte de véhicules est demeurée immobile durant 2 années d’inactivité, alors que le transport touristique demeure un maillon fort de l’écosystème touristique et représente des investissements lourds en acquisition de véhicules et de leur maintenance.

Message largement reçu par le Président de la commission Youssef Alaoui et les membres conseillers pour la Cgem à la Chambre des Conseillers après l’exposé fait sur le rôle important joué par le secteur dans le transport de qualité mis à la disposition des touristes depuis l’aéroport et du port vers leur hôtel ou lors des visites et circuits, etc..Explications convaincantes et démarche visiblement approuvées par l’assistance avec beaucoup d’intérêt et de réactivité très positive. Une démarche réaliste et pragmatique ayant beaucoup d’effet à l’écoute, car pourvu d’un business-model clair et fondé, susceptible de positionner confortablement la fédération en termes de stratégie porteuse trouvant preneur…

La FNTT, mue par sa dynamique communicante. était présente à la séance des questions orales adressées à Mme la Ministre du Tourisme, ..

Encore que des mesures prioritaires et d’urgence ont été proposées pour discussion par la Fntt relatives à l’entame de la reprise comme il se devrait, avec l’ambition de faire valider cette initiative très rapidement. Une reprise qui exige beaucoup d’investissements pour démarrer des autocars à l’arrêt, en l’absence, il faut le dire, d’aide du Gouvernement dans les 2 milliards accordés pour le secteur du tourisme, étrangement sans le transport touristique et sans les agences de voyages. Alors que la RAM avait reçu, au lendemain de la crise, 6 milliards et recevra cette année 3 milliards supplémentaires. Le Psdt Rachid Bouamara a pu faire une présentation complète grâce à l’étude Fntt cap 2025 et féliciter les Conseillers Cgem pour leur écoute très attentive et, surtout, les déclarations concernant le soutien de toutes les actions indispensables pour développer le tourisme, de manière à éviter les défaillances et particulièrement la sauvegarde et la création des Emplois au niveau national.

Read Previous

Conditions d’accès au Maroc, pas de conditions du tout?!

Read Next

Adel El Fakir convaincant sur BFM TV

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular