29 novembre 2022

L’OMT va-t-elle exclure la Russie ?

Beaucoup de pression. Le Conseil exécutif de l’OMT a décidé de tenir une Assemblée générale extraordinaire de l’OMT pour traiter de la suspension de l’adhésion de la Fédération de Russie. La toute première Assemblée générale extraordinaire de l’OMT sera convoquée dans les prochains jours. C’était la première fois dans l’histoire de l’OMT que le Conseil exécutif se réunissait pour examiner une demande visant à envisager la suspension d’un Membre de l’Organisation.

Tenu à Madrid à la demande de plusieurs membres de l’OMT, le Conseil exécutif s’est réuni dans un contexte mondial de préoccupation et de condamnation des actions unilatérales de la Fédération de Russie.

« La guerre n’est jamais une solution ! Pas maintenant, et jamais. Mais il est évident que tout le monde n’est pas attaché à cet idéal », a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili. Il a ajouté : « Pour cette raison, l’OMT – et moi en tant que porte-parole de l’Organisation – devons être clairs et nets : si vous êtes Membre, vous vous engagez à respecter nos règles. Et vous devez adhérer à nos valeurs. Ainsi, lorsque les membres vont à l’encontre de nos objectifs, il doit y avoir des conséquences.

L’agression contre l’Ukraine est incompatible avec la Charte des Nations Unies et contrevient à l’objectif fondamental de l’OMT tel qu’énoncé à l’article 3 de ses statuts, qui stipule la « promotion et le développement du tourisme en vue de contribuer au développement économique, à la compréhension internationale, à la paix , la prospérité et le respect universel et effectif des droits de l’homme », en tant que principes fondamentaux de l’Organisation.

L’OMT soutient pleinement la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies et le vote du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. La souveraineté, l’indépendance politique et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues, doivent être respectées, et l’appel de l’ONU en faveur d’un règlement pacifique du conflit doit être suivi.

La semaine dernière, l’ Assemblée générale des Nations Unies a voté à une écrasante majorité en faveur d’une résolution exigeant que la Russie « retire immédiatement, complètement et sans condition toutes ses forces militaires du territoire de l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues ». L’AGNU a réaffirmé l’importance primordiale de la Charte des Nations Unies dans la promotion du droit parmi les nations.  

La semaine dernière également, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a condamné les actions de la Fédération de Russie « dans les termes les plus forts possibles ». Ses membres ont voté en faveur de la création d’une commission spéciale chargée d’enquêter sur les allégations de violations des droits de l’homme, y compris d’éventuels crimes de guerre en Ukraine. Conformément à ses statuts, l’Assemblée générale de l’OMT a seule la responsabilité souveraine de décider de la suspension de la qualité de membre de tout État membre, si elle constate que le membre persiste dans une politique contraire aux objectifs fondamentaux de l’Organisation, tels qu’énoncés à l’article 3 de ses Statuts.

Read Previous

Marocotel 2022 sous le signe du Renouveau

Read Next

Exposition de poterie artisanale « par et pour les femmes »

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular