6 décembre 2022

Court-circuit touristique à Khénifra

Comment expliquer qu’une région naturellement aussi attrayante, ayant un potentiel touristique aussi énorme que l’est l’étendue de son territoire, croupisse encore dans un misérabilisme si patent en infrastructures d’accueil qu’il relève du surréalisme? Comment concevoir qu’une aussi belle contrée dépende d’un CRT qui, en retour, ne s’en préoccupe même pas, sinon que pour en vendre l’arrière pays à partir de Meknès et Ifrane, sans plus-value bénéficiant à l’économie locale? Pourquoi les packages achetés dans le cadre du circuit des villes impériales, ne programment ne soit-ce qu’une brève escale pour un thé ou dégourdissement des jambes? Pour quelles raisons valables elle est tellement pauvre en infrastructures touristiques, mieux: pourquoi elle semble écartée des projets d’investissement touristique? Qu’est ce qui bloque vraiment? Autant d’interrogations, parmi tant d’autres, qui ne trouvent, malheureusement pas, des réponses claires et directes. Et attendant, Khénifra continuera son bonhomme de chemin d’une destination qui se cherche en permanence, malgré qu’elle soit tellement riche en attraits majeurs, pour ne pas dire uniques.

Mais le blocage perdure au-delà des volontés… 

Tout le monde s’accorde à dire que, le jour où un gros investisseur y mette pour de bon le pied, un boom touristique énorme s’emparera de la destination, préludant à une dynamique économique sans précédent. Ce jour là, Khénifra deviendra bel et bien une destination de séjour et plus jamais une ville de passage.

Read Previous

Le Maroc bien placé en tourisme d’affaires

Read Next

Adel El Fakir très convaincant sur M6 TV

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular