1 décembre 2022

Retour timide de l’évènementiel à Casablanca-Settat

Après deux années de vache maigre, pandémie du Covid-19 oblige, l’organisation des foires et salons a repris de plus belle dans la région Casablanca Settat.

L’allègement des restrictions sanitaires aidant, les opérateurs ont rouvert le bal des grandes manifestations. La première foire a concerné le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. En effet, la 17ème édition du salon Marocotel, salon international de l’équipement professionnel pour l’hôtellerie, la restauration, les métiers de bouche, le bien-être et les loisirs qui a connu la participation de 300 exposants s’est tenue du 16 au 20 mars au Parc d’exposition Mohammed VI à Azemmour dans la province d’El Jadida. Ensuite, et après deux années de report suite à la pandémie, les organisateurs de la 18ème édition du Salon du textile Maroc In Mode du 30 au 31 mars 2022 ont opté, à leur tour, pour le parc des expositions Mohammed VI. Pendant deux jours, les visiteurs ont pu découvrir les 160 exposants venus de plusieurs pays (Espagne, Turquie, France, Italie, Tunisie, Egypte, Ouzbékistan) couvrant toutes les filières du textile et cuir installés sur une surface de 3000 m². Ces manifestations contribuent grandement à redynamiser le tourisme dans la région bénéficiant ainsi aux hôtels, à la restauration et au transport touristique. «C’est un très bon début pour la reprise de l’activité  touristique dans la région.  Ces deux salons ont drainé des séjours de visiteurs dans notre Resort. Mais les visiteurs officiels ont préféré assister à l’ouverture et revenir à Casablanca ou Rabat après clôture de l’inauguration», déclare Khadija El Idrissi, directrice communication, relations publiques et relations stratégiques au Mazagan Beach Resort.

El jadida attire les grands salons

L’atout d’El Jadida est en effet son parc des expositions Mohammed VI étendu sur 29 hectares avec 30.000 m² de surface couverte, 20 salles de réunion et une zone extérieure de 70.000 m². Son évènement phare demeure le salon du cheval qui a accueilli 220.000 visiteurs en 2019. Pour promouvoir ce parc d’expositions d’envergure, la gare d’Azemmour, à proximité, a même été renommée gare du Parc des expositions Mohammed VI. D’après une source officielle, cette initiative entre dans le cadre d’un partenariat entre la Sorec (société royale d’encouragement du cheval), l’Oncf (office national des chemins de fer) et la fédération des organisateurs de salons professionnels et évènements (FORSE).

renforcer la capacité hôtelière à El Jadida et Mazagan

Les professionnels du tourisme et de l’hôtellerie espèrent, après ce retour de l’activité des foires et salons, un renforcement de la capacité hôtelière de la province. Mazagan Beach & Golf Resort avec 500 chambres et suites, et  Pullman Mazagan Royal Golf & Spa grâce à 121 chambres et suites, sont les deux établissements permettant d’accueillir, à proximité, les visiteurs du parc des expositions. En cas de développement soutenu de l’activité du parc, cette capacité ne sera pas suffisante pour loger les milliers de visiteurs. En tout cas, le parc semble avoir de belles perspectives à l’avenir. A part le salon du cheval, évènement d’envergure qui draine plus de 200.000 visiteurs, le parc des expositions Mohammed VI attire de plus en plus d’évènements jadis organisés à Casablanca. Du 19 au 22 Mai, le Salon International de la Santé Morocco Medical Expo2022 se tient à El Jadida. D’autres suivront sûrement.

Casablanca a besoin d’un parc des expositions

Dans la capitale économique du pays, le tourisme d’affaires bat son plein surtout après deux ans de restrictions sanitaires qui ont empêché les entreprises et les multinationales d’accueillir les responsables des maisons mères et les investisseurs. D’où l’embellie de l’activité hôtelière à Casablanca. Selon M. Mohamed Saouti, Président de l’association de l’industrie hôtelière de Casablanca Settat, l’activité hôtelière durant le mois de Mars 2022 est excellente en comparaison au mois de référence de mars 2019. Le taux de remplissage moyen des hôtels (dont les hôtels à forte capacité) est situé entre 35% et 50% à Casablanca. Les foires et salons, se font, plus rares. Le Forum international de l’Etudiant a déposé ses valises du 24 au 27 mars dernier au parc des expositions de l’office des changes. Plus tard, le Solaire expo y sera organisé du 7 au 9 juin 2022. A l’OFEC (Office des foires et expositions de Casablanca), seuls deux évènements sont annoncés pour l’instant. Il s’agit du Cosmetica expo prévu du 11 au 14 juin et du British Cardiovascular Society Annual Conference du 13 au 15 septembre 2022. Déjà hub aérien avec une offre hôtelière conséquente,  diversifiée et en développement continu, Casablanca, qui représente 53,3% du PIB de la région Casablanca Settat, a besoin urgent d’un parc d’exposition ou d’un palais des congrès digne de sa stature. Ce qui lui permettra de revenir dans la course des grandes foires et salons internationaux.

W.M

Read Previous

«Conversation At Heart», fenêtre sur l’art pour stimuler les esprits

Read Next

Binter augmente, cet été, le nombre de ses sièges vers le Maroc

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular