1 décembre 2022

CA de la CNT : D’une industrie à problèmes à une industrie à solutions

Le Conseil d’Administration de la CNT, tenu le vendredi 15 avril au Kenzi Tower Casablanca avec un quorum de 24 sur 45, aura été satisfaisant dans l’ensemble et permis aux membres d’avoir une visibilité dans leurs actions à venir.

Le déroulé des travaux a été entamé par la validation du bilan d’activité de la CNT étalé sur la période comprise entre le 26 août 2021 et avril 2022, marquée par un rythme frénétique d’activités ayant atteint 150 actions menées.

Point fort du Conseil, l’annonce de l’admission à la CNT de 22 nouveaux membres, répartis entre agents de voyages, hôteliers et restaurateurs, ainsi que le retour de Risma et la souscription du CRT Casablanca-Settat avec le CRT Béni-Mellal Khénifra (Seuls restent les CRT de Ouarzazate et de Dakhla pour rejoindre la CNT).

Un renforcement des rangs nécessaire à reconfirmer la CNT dans son rôle corporatiste susceptible d’être uni-voix, surtout que le Président Bentahar, dans son intervention devant le Conseil, a insisté sur la nécessité à ce que tous les membres et fédérations de métiers adoptent la même communication en synergie et prise d’engagements par produits, tout en demeurant investis de la même logique de co-construction porteuse, confortée par un lobbying fort. Justement, on apprend qu’un grand cabinet expert aurait été retenu dans le cadre d’un grand programme de lobbying en faveur de la CNT et qui consiste en pas moins de 9 ateliers majeurs. « Si notre communication était axée, en pleine pandémie, sur les SOS lancés par les secteurs d’activité professionnelle, notre com actuelle penche plutôt pour une action concertée auprès des marchés émetteurs, classiques et nouveaux. En résumé, d’une industrie à problèmes nous devons passer à une industrie de solutions », devait annoncer le Président de la CNT Hamid Bentahar.

Le Conseil a également été l’occasion pour l’assistance de partager points de vue et interrogations en toute transparence sur plusieurs sujets, telle la reconduction des fameux Contrats-Progrès qui  est, apparemment, envisageable par la ministre du Tourisme. Une reconduction qui semble pour l’instant handicapée par le retard mis à fournir des pièces justificatives relatives à certaines dépenses, exceptée la Fnih qui sort son épingle du jeu en étant à jour de ses justifs.

A aussi été proposée l’optimisation par les CRTs du programme FORSA en orientant et sensibilisant les jeunes porteurs de projets touristiques. En même temps, des membres ont attiré l’attention sur la nécessaire mise en œuvre des accords sur les budgets de fonctionnement des CRTs, confrontés à faire face comme ils le peuvent aux charges fixes de fonctionnement et gestion du quotidien, si ce n’est que cela. Autre point soulevé concerne les chèques vacances dont le texte de loi tarde toujours à voir le jour pour être opérationnel.

Au chapitre des CRTs, l’appel a été lancé pour la mutualisation des associations au sein des Conseils, appelés d’ailleurs à se réunir le 11 Mai prochain à Casa, dans la perspective de préparer un Congrès National des CRTs en juillet.

Par ailleurs, on apprend du Conseil d’Administration de la CNT que la réflexion est menée autour de la création d’une plateforme de veille touristique en collaboration avec le ministère du Tourisme ainsi que la signature d’une convention ONMT – CNT pour assurer la création de Task force Marchés émetteurs, Task force produits et tourisme National ainsi qu’une Task force Formation digitale pour l’ensemble des métiers. Task-forces appelées à être fortes, représentatives et collectives.

De son côté, la refonte de l’Observatoire du Tourisme semble être sur de bons rails pour aboutir à une nouvelle structure beaucoup plus proche des professionnels.

Sur le plan des cotisations à la CNT, celles-ci se sont élevées à 750.000,00 DH en 2019, 665.000,00 DH en 2020 et 995.000,00 DH en 2021. Ce qui traduit un regain de confiance dans la représentativité de nla confédération…

Read Previous

La RAM annule ses vols sur Dubaï en mai, pourquoi ?

Read Next

495 demandes EHT dans la course à la subvention

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular