1 décembre 2022

Inauguration de « l’itinéraire mémoriel » de l’ancien Monastère du Christ-Roi de Tioumliline

Samedi 14 Mai 2022 dernier, l’ancien monastère du Christ-Roi, plus connu sous le nom de Tioumliline, situé au cœur du Parc National d’Ifrane dans le Moyen-Atlas marocain a été au rendez-vous avec la cérémonie d’inauguration de « l’itinéraire mémoriel de Tioumliline » organisée par la Fondation Mémoire pour l’Avenir (FMA).

Initiée dans le cadre du programme « Dakira » financée par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) en partenariat avec le Conseil Préfectoral de Meknès, propriétaire du site, l’association des parents d’élèves du Lycée Tarik Ibn Zyad d’Azrou, le Parc National d’Ifrane et les entreprises locales engagées de la région d’Ifrane, cette action dédiée à l’« itinéraire mémoriel de Tioumliline », consiste en la mise en place d’une signalétique mémorielle sur le site illustrée par des photos d’époque, des citations et des explications, afin que celui-ci redevienne compréhensible pour ses visiteurs, en même temps qu’ils prendront connaissance de l’histoire du site et des « Rencontres Internationales » qui s’y sont tenues.

Cet « itinéraire mémoriel » selon ses initiateurs, est une première étape dans le processus de réhabilitation du site visant notamment, la préservation de sa mémoire et la transmission de son message d’ouverture aux nouvelles générations.

Pour Lamia Radi présidente de la FMA, « L’itinéraire mémoriel que nous proposons de découvrir est seulement le début d’un processus que nous espérons long et durable. Il a pour objectif d’expliquer aux visiteurs ce qui s’est passé dans ces murs, les rencontres ainsi que les dialogues qui s’y sont tenus, en ajustant tout cela au fur et à mesure de la renaissance du site. C’est une démarche de mémoire et une démarche de transmission. C’est aussi un hommage aux moines, aux anonymes et aux personnalités qui sont venues sur ce site en un geste de fraternité, à commencer par Feu Sa Majesté le Roi Hassan II et Feue Son Altesse Royale la Princesse Lalla Aicha.

Pour sa part, monseigneur Vito RALLO, Archevêque Tit. D’Alba Nonce Apostolique (Ambassadeur du Saint-Siège à Rabat), avait souligné qu’iI y a 70 ans déjà, Monseigneur Amédée Lefèvre, Archevêque de Rabat, a foulé le sol de Tioumliline pour la première fois en octobre 1952, juste après l’arrivée des moines et y a célébré la première messe á la chapelle.

Et d’ajouter qu’avec le Soutien indéfectible de Feu Sa Majesté Mohammed V que Dieu l’ait en Sa sainte Miséricorde, dont il avait la confiance, Monseigneur Amédée Lefevre a soutenu l’action des moines de Tioumliline et encouragé leurs relations avec les habitants de la région ainsi que leurs rencontres internationales et, en anticipant les temps du Concile Vatican II auquel il a participé avec son expérience pour permettre aux membres de différentes religions de se rencontrer pour dialoguer.  

Intervenant au nom du Directeur Général de l’Agence Nationale des Eaux et Forêts à cette occasion, Mr Aouad Noureddine Directeur Régional des Eaux et Forets du Moyen Atlas, a tenu de féliciter la FMA pour cette initiative et pour la mise en place du programme : « Réinventer Tioumliline» qui permettra de donner une nouvelle vie à ce lieu plein d’histoires et une nouvelle vocation en tant qu’espace d’accueil, d’animation nature et de transmission de sa mémoire aux jeunes générations de Marocaines et de Marocains

Ce programme avait-il ajouté, s’inscrit dans le sillage du Discours Royal du 23 janvier 2016 adressé aux participants à la Conférence de Marrakech sur « Les droits des minorités religieuses en Terre d’Islam » dans lequel le souverain avait cité le monastère de Tioumliline comme un lieu d’accueil de débat interreligieux tout en rappelant que « Le Maroc a été un pays précurseur en matière de dialogue interreligieux ».

Dans l’objectif d’assurer la préservation de ce patrimoine historique exceptionnel et sa valorisation écotouristique avait-il souligné, une convention a été signée le 01 avril 2022, entre le Département des Eaux et Forêts et la Fondation Mémoire pour l’Avenir. Cette convention a-t-il ajouté, rentre dans le cadre du programme d’aménagement et de valorisation écotouristique du parc national d’Ifrane retenu par la Stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 » comme parc pilote pour sa mise œuvre.

Pour le DREF/Moyen Atlas, le parc national d’Ifrane devra bénéficier d’infrastructures et équipements adéquats et en harmonie avec la conservation de la nature en vue de créer une offre écotouristique attractive et alternative pour les touristes nationaux et internationaux qui respecte la nature et intègre les acteurs locaux dans la chaine de valeur touristique.

Et dans ce cadre avait-il précisé, la restauration du monastère de Tioumliline au cœur du parc national d’Ifrane contribuera au développement de la destination écotouristique et la mise en place de projets qui participent à la dynamique de développement engagée par les institutions et acteurs locaux.

Des actions de réhabilitation des infrastructures et des équipements du Monastère seront menées et des circuits de visite à sa périphérie seront aménagés pour en faire un lieu d’accueil, d’animation nature et de transmission de sa mémoire aux jeunes générations de Marocaines et Marocains.

Intervenant au nom de Mr Mohammed Mehdi Bensaid, Ministre de la Jeunesse de la Culture et de la Communication, le Secrétaire Général du Département de la jeunesse Mr Messoudi Mustapha a salué les efforts entrepris par la Fondation Mémoires pour l’Avenir par ses actions, projets et travaux de recherches sur ce site historique, lieu de rencontres de personnes venues d’Afrique, du Monde Arabe, d’Asie, d’Europe et d’Amérique.

Il a souligné à cette occasion que l’histoire de Tioumliline témoigne de l’identité profonde du Royaume du Maroc, terre d’accueil et de dialogue de cultures et de religions ; le dialogue culturel et interreligieux étant un vecteur de rapprochement entre les peuples en ce qu’il recèle comme valeurs qui prônent la paix et la solidarité et rejettent la haine et la violence.

     Pour lui, l’histoire nous apprend que le site de Tioumliline avait accueilli des jeunes de toutes nationalités qui y venaient pour apprendre à dialoguer et à se connaître faisant du site un modèle de rencontres entre les jeunes et un lieu de formation à la citoyenneté.

Tioumliline, pour le Secrétaire Général de la Jeunesse, est un modèle inspirant et représente un exemple de ce que le Maroc peut accomplir et réaliser en matière de dialogue interreligieux et de rencontres entre les jeunes.

Cette inauguration coïncide également avec le mois du patrimoine du 18 avril au 18 mai et le lancement du projet Morroccan Heritage pour promouvoir le patrimoine de notre pays. Cette initiative ambitionne d’une part de certifier, répertorier et inventorier le patrimoine ainsi que les savoirs faire matériels et immatériels nationaux et de valoriser le patrimoine en fonction des particularités culturelles de chaque région a-t-il ajouté.

Et de conclure que le Ministère de la Jeunesse de la Culture et de la Communication est là, présent, pour renouveler auprès des membres de la Fondation Mémoires pour l’Avenir sa disponibilité à soutenir le projet de développement à nouveau sur ce site de rencontres entre jeunes marocains et internationaux.

 Mohammed Drihem

Read Previous

Quel bilan triennal du CRT Agadir SM?

Read Next

Restaurant Morimoto, le meilleur japonais du Maroc

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular