6 décembre 2022

Restaurant Morimoto, le meilleur japonais du Maroc

Assurément, le Fairmont Taghazout Bay a joué la carte de l’excellence gastronomique en introduisant la carte japonaise, pas n’importe laquelle, mais celle du prodige Morimoto (http://premiumtravelnews.com/initiation-gastronomique-inedite-au-fairmont-taghazout-bay-13-15-mai/), atterri directement de New York où les bonnes tables se l’arrachent comme un ticket gagnant du loto. Fins gourmets et références mondiales de l’art culinaire aux goûts  gastronomiques délicats et sélects.

https://youtu.be/LZ9HtvKjjuQ

En s’adossant les services du Chef japonais, Francis Desjardins, Directeur général du Fairmont Taghazout Bay d’origine canadienne, s’est lancé un challenge réellement réussi qui s’est traduit par une prédilection inédite chez les clients du resort. Au point où Francis a vu juste en baptisant l’un des points de vente des restaurants  de l’hôtel « Restaurant Morimoto ». Cette nouvelle orientation culinaire a fini par pays à constater la forte affluence d’une clientèle dont le restaurant fait objet tous les jours de la semaine.

Largement justifiée, la notoriété du Chef Morimoto se ressent sur ses recettes culinaires, en grande partie à base de poissons où un travail remarquable est consenti au niveau des sauces, qu’on dirait des mixtures sortis de l’imagination alchimiste d’un créateur visionnaire, humble et aux valeurs humaines avérées que les équipes de restauration apprécient et, visiblement, très admiratives de l’œuvre de l’artiste. En effet, car au-delà de la saveur des plats, de leur présentation et de la qualité des produits utilisés, regarder Morimoto à l’œuvre c’est comme assister à un show. Il nous a été donné le privilège d’assister  à la découpe et préparation d’un gros thon rouge de 150 kilos, apparemment difficile à travailler mais facilement maniable entre les mains expertes de Morimoto qui, aidé par son assistant japonais, l’a découpé avec doigté en blocs géométriques en filets qu’on oublie pour un instant la vue des gros couteaux utilisés.  Ou encore quand il se penche, avec la passion d’une mère sur son nouveau-né, sur les recettes en préparation devant les clients visiblement très admiratifs devant le spectacle qui s’offre à leurs yeux.

On a aussi découvert chez le chef japonais une prédilection pour les produits locaux nobles qu’il intègre dans sa cuisine pour sublimer les goûts et satisfaire les clients les plus exigeants, tel le safran, l’huile d’argan, etc, sans oublier les produits de base que représente la qualité poissonneuse de nos 20 mers.

Le tout fait du restaurant Morimoto Fairmont Taghazout Bay l’une des meilleures adresses, pour ne pas dire la meilleure, du manger japonais, sans folklore ni de m’as-tu-vu pour faire cliché.

Read Previous

Inauguration de « l’itinéraire mémoriel » de l’ancien Monastère du Christ-Roi de Tioumliline

Read Next

La Task Force de la CNT se rend demain mardi à Paris

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular