9 décembre 2022

Les subventions accordées aux structures d’hébergement touristique prennent effet dès le 6 juin 

La question des subventions, décidées par le Gouvernement et coordonnées et accordées par le ministère du Tourisme -les seuls à constituer le tour de table décisionnel sur le comment et pourquoi- aux structures d’hébergement touristique est bien tranchée car la disponibilité des fonds alloués aux 800 unités environ (737 au départ) retenues (mais qui ne représentent que 20 à 30% de la capacité litière avec un net privilège accordé aux grandes unités au détriment des petites) serait définitivement opérationnelle dès le 06 juin, selon la SMIT. Précision : seulement 65% des montants demandés ont été acceptés avec une encoche miniaturisée au tableau des régions du sud, Fez-Meknès, Béni-Mellal-Khénifra et l’Oriental.

A préciser que Fez se voit dotée d’une enveloppe de plus de 52 millions DH distribuée aux 23 hôtels de la destination qui reçoivent 37 millions dh, le reste bénéficie aux 46 riads, maisons d’hôtes et pensions. Tandis que l’Oriental qui a toujours des réserves sur le mécanisme déployé par la SMIT pour la région, celle-ci s’accroche désespérément à l’espoir de bénéficier d’un ratio équitable promis pour la deuxième tranche des subventions. Mais pour l’instant, seulement 16 hôtels ont été sélectionnés sur un total de 126 que compte le parc hôtelier de la région constitué pour la plupart de petites unités.
Les bénéficiaires auront à déposer leurs dossiers, selon la FNIH, auprès des délégations provinciales et régionales du Tourisme afin de recevoir la première tranche de la subvention qui tient, en passant, compte d’une péréquation nationale pour que toutes les demandes des EHT, ayant reçu un avis favorable des Comités Locaux, puissent être servies.

Une nouvelle bienvenue et profitable, certes, pour les établissements ayant soumis leurs demandes conformément aux critères juridiques et structurels requis. C’est aussi le résultat d’une action militante de longue haleine et de suivi méticuleux déployés communément par la FNIH et la CNT pour obtenir gain de cause. Les deux entités auraient surtout dû négocier avec force le manque de 500 millions Dh afin de répondre à 100% des demandes et atteindre les véritables objectifs des rénovations. C’est -à –dire : une meilleure qualité, un meilleur rendement, un plus en emploi CDD CDI Intérimaires et autres Anapec, Auto Entrepreneurs, etc. Or, une vraie mise à niveau des hôtels du Maroc requiert plutôt des emplois stables pour atteindre l’objectif des 30 millions de touristes voulus par le ministère du Tourisme, dans la qualité et la suffisance.

La SMIT, qui perçoit 3,5% des montants accordés, et ses partenaires conseillers, en plus des AIH et de la FNIH ont donc parfaitement réussi cette 1ere étape quoique l’on dise. Un grand bravo méritoire à Lahcen Zelmat et aux Présidents Régionaux au même titre qu’à Hamid Bentahar engagés dans une course sans relâche…

Une courageuse initiative pour compenser les deux années de zéro business et que nous espérons aboutir tel qu’ambitionnée avec le succès escompté.

D’accord ! Ce serait une moyenne nationale de 1.330.000 dh ttc de subventions free accordés par l’Etat aux 800 unités d’hébergement agréés, contribuant tout de même, à réaliser une belle mise à niveau en rénovation, formation digitale et formation professionnelle. C’est bien 1 milliard de dirhams à encaisser à partir du 6 juin selon les conditions de l’appel à manifestation d’intérêt !

Mais comment se répartirait cette subvention selon la catégorie des bénéficiaires ainsi que le dispatching des sommes disponibles en moyenne par unité ? Selon les estimations non officielles, des approches plus plausibles et non officielles peuvent être formulées :

–          230 millions Dhs pour les 75 (voire un peu plus) établissements de catégorie 5 étoiles. Soit : 3Mkdh par Unité.

–          480 millions Dhs pour les 375 unités (+) 4 étoiles. Soit : 1.280 Mkdh par unité.

–          90. Millions Dhs pour les 35 hôtels-clubs. Soit : 2.580 Mkdh par club.

–          200 millions Dhs pour les autres 3 et 2 étoiles en plus des riads. Un ensemble de 265 unités. A raison de 0,750 kdh par unité.

Ces moyennes sont sûrement les différentes solutions agrées par la commission pour répondre favorablement aux attentes des 800 Unités d’hébergement candidates. Toutefois, le risque demeure. Un programme de rénovation accepté partiellement risque gravement de perturber le business-plan et donner plutôt un résultat négatif, avec l’éventualité que les candidats pourraient ou pas contribuer au financement manquant de 10% à 20% maximum. De plus, les travaux seraient, bien entendu, reportés à Novembre 2022.

Soit, mais on est en droit de nous demander si le montant consenti du 1 milliard est franchement suffisant dans ce système subventionnel, alors que Forsa, elle, dépense sans compter ? Non. Déjà le Président de la FNIH s’est tellement démené pour qu’il y ait rallonge de 500 millions de dirhams supplémentaires pour donner à la dite subvention du sens et de la consistance. Proposition toujours entre parenthèses…

Moralité : la subvention profitera plus aux grandes structures plutôt qu’aux petites qui, elles, en ont le plus besoin…

Read Previous

Once Upon A Time Marrakech 

Read Next

ThinkMagenta Fairmont Taghazout Bay

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular