8 décembre 2022

Riad La Clef d’Or Marrakech, le grand luxe autrement

Au quartier mythique de la Kasbah de Marrakech, en plein circuit touristique réputé pour sa propreté, sa sérénité et ses couleurs solaires, un bijou de ce qui se fait de mieux dans les codes du luxe chez les riads de prestige, ouvre ses portes à Derb Rahala, et auquel mène un corridor chargé d’histoire : Riad La Clé d’Or, situé à environ 1 km de la mosquée Koutoubia et du palais de la Bahia, non loin de La Place Jemaa el-Fna, de la médina et du musée Mouassine et des plus grands monuments historiques de la Cité Ocre, à seulement 4 km de l’aéroport Menara.
Événement de taille dans les annales des riads de Marrakech qui sera fêté vendredi 1er juillet 2022 à l’occasion d’une cérémonie d’inauguration programmée vers 19 heures.

Du charme et de l’authenticité
Chargé d’histoire, Riad La Clé d’Or est à l’origine un patrimoine familial de père en fils, où chaque pierre et chaque recoin raconte un épisode historique mémorable à l’épreuve du temps, un espace de vie traditionnel respectueux des valeurs humaines de solidarité et du bon voisinage.
Déjà la réalisation de ce palais d’hôtes est en elle-même un épisode épique plein de charme, unique dans la saga des riads de la vie ocre. En effet, bien familial au départ totalisant 14 demeures, Riad La Clé d’Or est une réelle œuvre d’art architectural, pour la réussite de laquelle 250 millions de dirhams d’investissement ont été nécessaires aux 2000m2 construits sur une surface totale de 5000 m2 cernés de remparts d’autre époque, où le savoir-faire des maallems et artisans est déployé à fond et optimisé dans la perfection du détail, impactant toute la structure depuis l’entrée où trône l’identité du riad tout en cuivre aux nuances dorées. Matériau noble largement utilisé à vue dans l’ameublement et la décoration du Riad, le cuivre est omniprésent dans les plaques indicatives, la réception, l’ornementation des escaliers et leur éclairage, dans les suites et chambres, des lustres géants particuliers par leur design suspendues, à tel point que toute la demeure respire le cuivre où pas moins d’une tonne et demi ont été nécessaires pour sublimer les lieux en de belles géométries variables. Chaque lustre et lampadaire ne ressemble pas à l’autre, ce qui en fait des pièces uniques, propres à chaque suite et chambre à identités propres, couleurs différentes en literie haut-de-gamme et de jolis motifs habillant sol et murs. La nuit, place à la magie: ils éclairent le plafond et les murs, où trônent des toiles de jeunes artistes, faisant émaner des reflets ombrés, pareils à des dessins offrant un spectacle méditatif qui vous emporte dans l’espace en rêve éveillé.

Nouveaux codes du luxe
De plus, agréablement éclairées par la lumière naturelle, les 26 suites et chambres (dont 2 suites junior destinées aux personnes à mobilité réduite avec tout l’équipement spécifique dédié en literie et sanitaire) donnent carrément sur les vastes espaces intérieurs du palais à travers des fenêtres à battants en 4 parties, où la main des maîtres-artisans, tant dans le travail et la conception en bois rustique que dans le fer forgé embellissant l’extérieur des fenêtres, joliment incrustées de motifs d’artisanat d’une rare beauté. Déjà les ornements en plâtre fait main surplombant les plafonds, uniques de chambre à l’autre, ont des dessins différents même dans les chambres standard, tels des chefs d’œuvre surgis des temps immémoriaux, répercutant à merveille l’histoire d’un artisanat de très bonne facture, comme décrit dans les palais impériaux d’un conte de mille et une nuit.
Volupté et luxe se conjuguent dans toutes les suites et chambres pour vivre une expérience inédite, rare et réellement dépaysante baignée par la lumière du jour, où les senteurs du géranium emplissent le nez et l’esprit par une douceur magique et ensorcelante. Le bio y est la règle d’or dans les salles de bain par la mise à disposition de produits à base d’extraits de plantes et substances herbacées naturelles savamment travaillées bio.
D’ailleurs, en matière d’authenticité et de tourisme durable et responsable, les propriétaires ont tenu à bien s’y impliquer en faisant appel à des coopératives locales pour s’approvisionner en différents produits comme la cire d’abeille pour bougies, articles de beauté et d’hygiène totalement bio, etc. Il a été aussi question de s’approvisionner en 200 tapis de l’Atlas qui jonchent les couloirs, chambres et autres espaces.

Espaces intelligents et novateurs
Résolument dans les gênes de la construction en elle-même, le concept de la durabilité et de la préservation de l’environnement est scrupuleusement entretenu : Mise en place de 4 grandes corbeilles de couleurs différentes pour le dépôt des déchets identifiés par indications affichées par type pour recyclage (Rouge pour les déchets en verre, vert pour les dépôts organiques, bleu pour le papier et jaune pour le plastique).
Le même souci environnemental pour les énergies propres est perceptible à travers le transport des clients par voiturette électrique, frappée du logo Riad La Clé d’Or, depuis le parking jusqu’au palais d’hôtes.
Une fois à l’intérieur, l’aménagement des vastes vestibules éclairés par des voûtes laissant entrer la lumière du jour, est rehaussé par du mobilier fin d’antiquité, des fontaines et bassins d’eau. 4 grands pavillons à étage s’offrent à la vue : Majorelle, La Perle d’Orient, le Menzeh et le Royal aux portails à battants sculptés avec art et ciselés de main de maître donnant déjà une idée sur la magnificence et le luxe intérieur. Ce qui frappe à première vue, c’est certainement la beauté sereine de contemplation extérieure des 4 pavillons, une fois observés directement de l’enceinte intérieure, toute baignée de lumière naturelle. Là encore, le doigté des artisans et la finesse designers est frappante dans son expression de luxe authentique et pas tape-à-l’œil, changeant d’espace en espace, de portail à portail, de mobilier en mobilier mais uniques du genre avec un soin manifeste porté aux moindres détails. On sent bien que le palais est doté d’une âme vivante, d’une mémoire qui se raconte… Les sens s’éveillent et l’envie de découvrir les trésors cachés mais présents se fait de plus en plus désirer. Un labyrinthe où chaque recoin cache un trésor…
Une fois à la terrasse, c’est une autre histoire : après de paisibles enjambées par escalier où l’ascension devient un plaisir même s’il y a un ascenseur, c’est tout l’Agdal qui s’offre à la vue imprenable sur le magnifique plateau verdoyant et inspirant. C’est « Atlas Sky », restaurant-bar qui comporte également un solarium avec Jacuzzis, unique à Marrakech. Là encore, les concepteurs de ce point de vente ont su se montrer très imaginatifs pour être au rendez-vous de l’innovation avec une clientèle sélecte aux goûts bien raffinés.

La détente autrement
Riad La Clé d’Or se révèle le lieu de détente par excellence avec toujours les codes luxe maison. Niveau remise en forme et esthétique, l’investissement s’est fait dans l’originalité au « Spa d’Or », discret et élégant. Comprenant un hammam beldi et une salle de relaxation couverts de marbre haut-de-gamme, une salle de massage et une salle de soins esthétiques et de coiffure bien arrangées, un fauteuil massant, le Spa d’Or offre au client, au choix, une tisane ou un thé à la menthe à l’accueil, pour se relaxer en attendant sa prise en charge par un personnel expert, hospitalier et réactif. Dès l’accès, les senteurs de l’argan et des huiles essentielles envahissent l’atmosphère, prélude à la découverte bienfaisante des recettes grand-mère préparées avec beaucoup d’amour dans les coopératives et associations de femmes partenaires. Tous les produits du Spa d’or sont, en effet, garantis et certifiés bio, fabriqués par des coopératives et associations de femmes des montagnes de l’Atlas. Là encore, le tourisme durable et responsable retrouve toutes ses lettres de noblesse…
L’offre gastronomique est aussi de bonne facture, grâce aux talents culinaires du jeune chef résident Nasser qui a donné ses preuves dans des palaces de prestige. Que ce soit au Patio ou à l’Atlas Sky en terrasse, rendez-vous avec de la très bonne cuisine et une table de chef. Manger marocain ou méditerranéen devient un agréable exercice d’initiation gastronomique, grâce à des classiques revisités proposés par le chef sans pour autant en dénaturer l’authenticité originelle, préparés avec de bons ingrédients frais et servis avec plaisir dans la qualité.
La structure emploie pas moins d’une cinquantaine de collaborateurs parfaitement rôdés au service personnalisé du client dont la grande majorité sont des jeunes stylés et responsables.
Pour la petite histoire, Riad La Clé d’Or devait normalement ouvrir vers les dernières semaines de 2019, mais suite à l’avènement de la Covd, les propriétaires ont reporté l’ouverture, mais tout en gardant le personnel et en maintenant les salaires. Une marque de solidarité récompensée par la fidélité déterminée du personnel et son application dans le registre des prestations de qualité.
Deux ans après la crise, Riad La Clé d’Or ouvre enfin ses portes, plus déterminé à jouer la carte luxe qu’il s’est appropriée dès le départ, avec une constante quête de l’excellence à tous les niveaux de l’échelle de services. Ce qui en fait un palais d’hôtes unique à Marrakech dans l’inscription luxe, respect de l’environnement et des clients, imbu des principes de solidarité avec son milieu environnant et de ses équipes en toute humilité, respect des valeurs humaines et efficacité professionnelle.

Read Previous

La Maison de l’Artisan à la 3ème Foire de Lisbonne

Read Next

Forte croissance touristique à Dakhla

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular