1 décembre 2022

La RAM décommande ses 2 Boeing 737 MAX 8

Avec la reprise touristique post-pandémique mondiale, la course à la modernisation des flottes aériennes bat son plein et le nombre de demandes de nouveaux appareils ne cesse de croître. Les experts parlent même d’un doublement de capacités au cours des 20 prochaines années pour faire face à la croissance du trafic aérien mondial, « mais aussi de la nécessité pour les compagnies de remplacer leurs appareils par des avions plus économes », selon l’avionneur Airbus. Le besoin est évalué, selon Airbus, à 39 490 avions passagers et cargo neufs d’ici 2041, portant la flotte mondiale à 46 930 appareils, contre 22 880 en 2020.

Cette renaissance forte de l’industrie aéronautique, principalement dans le domaine des voyages, interpelle la plupart des compagnies aériennes à y mettre du leur. Or, la Royal Air Maroc, semble encore traîner et irascible à rejoindre le peloton. Pourtant, la compagnie nationale donne l’air d’être animée par de nouvelles ambitions de redémarrage de sa vocation touristique, favorisée notamment par le dernier accord de partenariat conclu avec l’Onmt et l’assouplissement de son circuit managérial. Même si Othmane Bekkari, valeur sûre et incontestable de la compagnie, quitte silencieusement l’organigramme laissant le poste vacant de la direction de marketing. Certains parlent avec insistance et officieusement d’un remplaçant étranger au circuit, ce qui est interprété comme la fin du tabou de la marocanité des postes de direction.

Autrement, si les experts de l’aéronautique mondiale parlent d’un doublement de la flotte mondiale, la RAM devrait logiquement atteindre 100 appareils au lieu des 50 actuels. Or, on apprend que celle-ci aurait finalement renoncé à la livraison de ses deux derniers Boeing 737 MAX 8 pourtant attendus. Serait-ce un rétropédalage au moment où les autres compagnies appuient sur le champignon ? Mystère !

Les deux appareils ne sont âgés que de 3 ans et configurés en biclasse avec 16 sièges en classe Affaires et 144 sièges en classe économique. Sachant que la RAM exploite déjà deux 737 MAX 8 (CN-MAX, CN- MAY), le premier ayant été réceptionné en décembre 2018 et le second le 1er mars 2019, neuf jours seulement avant l’accident du 737 MAX d’Ethiopian Airlines.

Ils ont été remis en service en juillet 2021 après plus de deux années d’immobilisation.

Fort heureusement, la compagnie porte-drapeau marocaine prévoit de lancer un appel d’offres dès 2023 pour le renouvellement de sa flotte Boeing 737NG (31 737-800 et 6 737-700). A moins qu’il y ait là encore un désistement last minute avec le surplus de frais que cela occasionne…

Read Previous

Avito.ma dévoile les dernières tendances du voyage en 2022

Read Next

La baignade dans l’eau de retenues des barrages mise à l’index

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular