6 décembre 2022

«Casablanca est la plus belle marque dont le Maroc dispose »

Pari tenu : Le CRT Casablanca-Settat et son partenaire Casa Events & Animation, ont été bien au rendez-vous de leur engagement de réussir la 1ère édition du « Forum Interactif du Tourisme », par la création d’une véritable interaction entre les secteurs  public et privé dans le développement du tourisme dans la région.

Rassemblant plusieurs acteurs administratifs, autorités et professionnels, la séance de lancement des travaux du forum a été ponctuée par une intéressante allocution introductive de monsieur le Wali Ahmidouch chargée de symboles solidaires avec l’action menée par le CRTCS et ses partenaires pour redynamiser le tourisme à Casablanca-Settat, en déclarant publiquement qu’il était heureux d’être présent à cette rencontre avec les professionnels dont il dit admirer l’œuvre professionnelle et citoyenne, en rappelant la mobilisation inconditionnelle des professionnels de la région en réponse à l’appel à solidarité anti-Covid. C’était, pour M. le Wali, une étape marquante dans sa relation avec le corps professionnel envers lequel il a d’ailleurs témoigné sa reconnaissance et disponibilité. Une disponibilité matérialisée par la série de rencontres abouties qu’il tient avec le CRTCS et les associations membres en vue d’accompagner et de favoriser le développement de la destination sous de meilleures auspices.

Déclaration qui n’a pas manqué de susciter l’enthousiasme de la salle et de reconfirmer la confiance partagée entre public et privé dans la région Casablanca-Settat. Un enthousiasme en continu quand Mme Asmaa Belkziz, Vice-présidente du Conseil de la Région exprima, à son tour, le vif intérêt du Conseil pour le tourisme dans la région, à travers l’identification récente de 5 espaces projet où la durabilité prend un sens plus soutenu, avec prédominance évidente d’une valorisation sans précédent du littoral qui va de Oualidia jusqu’à Bouznika (234 km de plages). Des projets auxquels s’ajoute une capitalisation touristique autour des 7 barrages que compte la région pour encourager l’implémentation inédite de nouvelles niches du tourisme durable. Et de rappeler que le Conseil de la Région mène la réflexion avec le CRTCS depuis que les deux entités aient signé un partenariat de coopération et de développement depuis 2021.

Intervenant en troisième lieu, le Président de la SMIT Imad Barrakad dit appuyer la dynamique touristique manifestée par le CRTCS en coordination avec l’administration publique de la région, tout en proposant la mise en place de nouveaux segments d’enrichissement de l’offre balnéaire, comme les chiringuitos par exemple et autres secteurs qui ne demandent pas beaucoup de fond mais qui se révèlent à forte valeur-ajouté en termes d’employabilité et de diversification du produit, ainsi que l’encouragement de l’offre tourisme de nature. Visiblement très emporté par son affection pour la destination manifeste à travers sa longue intervention. « La SMIT a toute confiance en la destination », finit-il par déclarer.

C’était toute une autre paire de manche avec le Président de la CNT Hamid Bentahar. Apparemment, il ne pouvait résister à l’émoi qu’un tel forum maroco-marocain qu’il a suscité en lui ni freiné sa passion pour la destination Casablanca-Settat dont les tenants et aboutissants touristiques n’ont visiblement pas de secret pour lui. Comme il l’avait souligné, l’implication effective des décideurs publics dans le forum du CRTCS manifeste à travers leur présence et leur appui déclaré du secteur. Modèle à suivre par les autres régions, souhaita t-il. « Nous sommes en train de changer le narratif du tourisme en passant directement à l’acte grâce à cette formidable synchronisation du public avec le privé aujourd’hui», a-t-il annoncé tout en précisant que « Casablanca est la plus belle marque dont nous disposons ». Passionné certes mais vigilant, il regrette que la métropole n’enregistre que 50% de taux d’occupation dans ses meilleurs jours alors que les indices de remplissage sont insignifiants en week-end bien que la destination ne manque pas de niches destinées aux loirs mais qui demeurent moins valorisées. Il a aussi relevé que Casablanca doit impérativement avoir son palais des congrès qu’il troque en « palais des festivals » comme à Cannes, pour des rasons de marketing.

Clôturant la liste des interventions introductives du Forum, le Directeur général de Casablanca Events & Animation Mohammed Jouahri s’est dit confiant en l’action menée par le CRTCS qui est désormais associé à tous les projets menées en termes de marketing et promotion territoriale.

Des interventions remarquables et édifiantes, témoignant de l’intérêt du public et du privé en symbiose pour ériger la destination en véritable métropole internationale en devenir, grâce aux vastes chantiers ouverts de développement et de l’élan collectif mis à l’œuvre pour être au rendez-vous de sa nouvelle dynamique touristique.

Le déroulement des 2 panels qui s’en étaient suivis ont été à la hauteur des attentes du CRTCS et, surtout, un challenge que le Président Othmane Cherif Alami avait pris sur lui de réussir, sachant que l’idée d’organiser el Forum Interactif du Tourisme se faisait pertinente depuis 2021. Chapeau !

Read Previous

Vacances estivales pas comme les autres au Banyan Tree Tamouda Bay

Read Next

Pour accompagner l’essor de Cabo Negro…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular