6 décembre 2022

15 troupes folkloriques à la 21ème édition du Festival National d’Ahidouss

Vendredi 05 Août dernier, la ville de Ainleuh relevant de la Province d’Ifrane a été au rendez-vous avec la cérémonie d’ouverture officielle de la 21ème édition du Festival National d’Ahidous présidée par le Secrétaire général de la Province d’Ifrane qui était accompagné du Délégué Régional du Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication – Département de la Culture – (MJCC) de Fès/Meknès et du Président de l’Association Taîmate des arts de l’Atlas ; Hammou Ouhalli.

La soirée inaugurale de cette nouvelle édition du Festival National d’Ahidouss organisée par le MJCC et l’Association Taîmate avec le soutien du conseil régional de Fès-Meknès, la Province d’Ifrane et la Collectivité Territoriale de Ainleuh,  a été marquée par les allocutions d’ouverture officielle prononcées par les représentant respectives des organisateurs et leurs partenaires qui ont mis; tous; l’accent sur l’importance de ce festival qui revient sur la seine festivalière nationale après les deux ans d’absence imposées par la pandémie du COVID-19 et qui a pour noble objectif de créer un espace d’échanges et de rencontres entre poètes, artistes et chercheurs, à mettre en valeur l’authenticité de l’art et de la culture amazighe et à promouvoir le secteurs socio-économique et touristique de la Région.

Dans une déclaration Au Journal ; Hammou Ouhalli président de l’Association Taïmate des Arts de l’Atlas a souligné que cette année le festival national d’Ahidouss est organisé sous le haut patronage de SM Le Roi Mohammed VI avec une participation de 46 troupes amazigh qui viennent d’un peu partout et de toutes les régions du Royaume du Maroc pour présenter des tableaux d’art très diversifiés selon leurs origines.

Cette manifestation avait-il ajouté, est organisé par le Ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication – Département de la Culture- en collaboration avec notre association Taîmate et ce, dans l’objectif de promouvoir cet art amazigh séculaire et de faire en sorte que ce festival ait un impact économique, social et touristique positif sur des régions rurales comme c’est le cas pour Ainleuh où nous organisons ce festival avec le concours du conseil communal.

Cet événement est également une occasion pour rendre hommage au personnalités, artistes et poètes qui ont contribué à promouvoir cet art et aussi pour organiser une table-ronde qui réunit les scientifiques, les chercheurs et les pratiquants de de cet art comme les pètes de la Région.

Pour Fouad Mahdaoui Directeur du Festival, ce 21ème Festival national d’Ahidouss vient après deux d’Eclipse imposée par la pandémie du COVID-19 et ce, dans la joie et l’allégresse populaire comme constaté autour de nous ici à Ainleuh. Sa nouveauté avait-il ajouté, c’est la décision du comité organisateur de faire participer un très grand nombre de troupes d’Ahidouss représentant les différentes régions du Maroc qui connaissent ce genre art en plus d’un hommage rendu à quatre artistes pratiquant cette art d’Ahidouss dont une femme en guise de reconnaissance aux efforts déployés pour développer et promouvoir cet art patrimonial immatériel.

Lors de cette soirée inaugurale en effet, un hommage a été rendu à quatre artistes et poètes amazigh pour leur engagement en faveur de la promotion de la culture amazighe en général et de l’Art d’Ahidouss en particulier à connaitre : Haddou Battache, Mohamed Ibrahimi (Oussidi) et Attika Kassioui tous les trois de Ainleuh et l’artiste poète Said Achroubal d’Imouzzer Kandar.

Quinze troupes représentant des associations de l’art d’Ahidouss venant de Ain Karma (Meknès), de Khémisset, d’Imouzzer Kandar, de Ain Chgag (Sefrou), d’Ifrane, de Dayet Aoua (Ifrane), d’El Hajeb, de Figuig, de Boulmane, de Sfassif et de Khénifra ont participé à l’animation de cette soirée de chant et de danse d’ahidouss inaugurale organisée en plein air au pied des cèdres du moyen Atlas au cœur du Parc National d’Ifrane à Ainleuh.

Mohammed Drihem

Read Previous

Oualidia perd de sa superbe…

Read Next

Et les vacances des laissés pour compte ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular