6 décembre 2022

L’Institut Groupe CDG organise un webinaire sur le tourisme (jeudi 29 septembre)

Fort de ce potentiel qu’il convient d’exploiter davantage, la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) a inscrit le secteur dans sa vision du Maroc de demain en recommandant, entre autres, le soutien aux initiatives entrepreneuriales, particulièrement pour le développement de TPME à portée locale. Le dessein poursuivi est de tirer parti des flux de touristes et de projets hôteliers pour asseoir une dynamique territoriale pérenne structurée par le tourisme.

C’est le choix qui a été fait par MADAËF, le fonds d’investissement touristique du Groupe CDG, en initiant, en 2020, le programme entrepreneurial « Madaëf Éco6 ». Celui-ci s’est attaché, à travers une approche alliant territorialité et développement de propositions de valeur autour d’initiatives locales, à cinq territoires (Taghazout Bay, Saïdia, Tamuda Bay, Al Hoceima et Fès) et à une activité spécifique (le golf). Au terme de cette première phase, le programme a retenu 75 projets permettant de jeter les bases des premiers écosystèmes touristiques coordonnés par Madaëf et réunis autour de ses établissements.

Ces écosystèmes, par la proposition de valeur et l’expérience client qu’ils portent, projettent un territoire à vocation touristique au rang de destination touristique, devenant ainsi une option du développement territorial. Pour tenir cette promesse, une gouvernance entourant les écosystèmes du tourisme est nécessaire pour créer une dynamique collective entre les acteurs déjà engagés et les pouvoirs publics à plusieurs niveaux, la promotion du tourisme étant, désormais, une compétence partagée entre l’État et la région.

L’industrie du tourisme a connu de nombreux bouleversements, au cours des dernières années, du fait notamment de l’avènement des nouvelles technologies et des aspirations nouvelles en matière de vacances. Ainsi, les destinations les plus promptes à implémenter leur(s) écosystème(s) et à améliorer leurs connaissances des clients, consolideront leur attractivité et augmenteront leur potentiel de revenus.

Dans la perspective de cette course, l’Institut Groupe CDG et Madaëf duquel on entend parler pour la première fois, ont souhaité réunir un certain nombre d’experts et de parties-prenantes pour dresser les pistes d’impulsion et de multiplication des options opérationnelles pour la montée en gamme, la professionnalisation et l’intégration des écosystèmes du tourisme. Démarche certes amène, mais qui intervient dans un contexte où les ateliers tourisme sont déjà opérationnels dans le cadre de la feuille de route 2026-2030 du ministère du Tourisme…

Read Previous

Waldorf Astoria choisit Tanger pour sa première implantation au Maroc

Read Next

Le tourisme mondial récupère 60% de son activité

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular