2 février 2023

Quel péché aura commis Asmaa Oubou pour être punie ?

Regrettable qu’une personne ayant voué sa carrière au service d’une destination qu’elle a dans l’âme et pour le développement de laquelle elle s’est véritablement investie soit remerciée de la plus dégradante et humiliante façon qui soit. Inexplicable de se voir interdire l’accès au lieu de travail juste après avoir été « en mission » pour justement hisser le drapeau de sa destination pour la promotion de laquelle on vient juste de militer en dehors des frontières.

Pourtant, tel fut le sort d’Asmaa Oubou, aux nobles valeurs humaines et professionnelles avérées, figure très connue chez les professionnels marocains grâce à un parcours de longue date à la direction  CRT Agadir Souss-Massa marqué par un militantisme inné au service du tourisme à Agadir et région.

Quelque soit le mobile derrière son évincement par le Président par intérim du CRT Agadir Souss-Massa Said Skally, la mise hors-circuit d’une valeur sûre est certainement très dommageable. Quand on sait que Mme Asmaa s’est tellement démenée pour s’acquitter comme il se doit des missions qui lui sont confiées et même plus. On peut même se demander si la décision du Président par intérim trouve sa justification légale, vu qu’il fait partie d’un comité transitoire composé des past-présidents du CRT chargé de préparer l’AGE dont lui-même, aux côtés d’Abderrahim Oummani, Salaheddine Benhammane, Guy Marrache et Rachid Dahmaz démissionnaire mais dont le mandat ne se terimne que vers fin 2022. De mémoire, nous n’avons jamais entendu parler de quelque « faute professionnelle » du temps des past-présidents auprès desquels elle a exercé au même poste. Bizarre !

On se demande aussi si c’est vraiment le moment pour le CRT Agadir Souss-Massa de se couper ainsi les ailes quand la destination cherche à assurer son envol avec la reprise et la préparation de la feuille de route 2026-2030, où les professionnels de la région doivent au contraire se solidariser main dans la main afin d’être au rendez-vous de la performance collective sans faute?

Nous souhaitons de tout cœur que cet épisode malheureux dans le parcours brillant d’un CRT des plus performants du pays ne soit qu’un incident réparable.

Read Previous

Le CRT Marrakech-Safi célèbre la Journée Mondiale du Tourisme dans l’innovation, la durabilité et la co-construction

Read Next

Fairmont Tazi Palace Tanger ouvre le 1er novembre

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular