1 décembre 2022

Comment développer le partenariat touristique et énergétique entre le Maroc et le Kazakhstan ?

Le tourisme et les énergies renouvelables peuvent être des piliers essentiels de la coopération entre le Maroc et le Kazakhstan, déclare l’ambassadeur du Maroc

Dans une interview accordée au journal on line « The Astana Times », l’ambassadeur du Maroc au Kazakhstan Mohammed Rachid Maaninou a mis en valeur le potentiel du Maroc en termes de tourisme, d’énergies renouvelables ainsi que d’autres richesses capitales pouvant constituer un gisement énorme de coopération entre les deux pays.

Ainsi, au niveau touristique, outre le vaste potentiel commercial des deux pays, l’Ambassadeur Maaninou a parlé des énormes opportunités ouvertes aux touristes.

Le tourisme représente environ 7 % du produit intérieur brut (PIB) du Maroc et est la plus grande source de devises pendant la période pré-pandémique, le pays recevant plus de 13 millions de touristes par an , selon l’ambassadeur.

« Le pays a plus de 3 500 kilomètres de côtes s’étendant de la région orientale avec la mer Méditerranée au Sahara marocain avec l’océan Atlantique », a-t-il déclaré.

Parlant du potentiel touristique du Kazakhstan, Maaninou a déclaré que le Kazakhstan est « riche en attractions vertes naturelles, ainsi que des lacs, des montagnes et des parcs et de grands paysages s’étendant sur son territoire ».

« Ce serait formidable d’échanger et de partager des expériences sur la manière d’utiliser l’écotourisme et le tourisme rural pour promouvoir le pays auprès des étrangers », a-t-il déclaré.

Pour faciliter l’octroi de visas aux ressortissants étrangers venant au Maroc, de nouvelles initiatives ont été proposées à l’ambassade, telles que la plate-forme de procédure de visa électronique, lancée le 10 juillet dernier, ainsi qu’une belle opportunité de vols directs en cours de négociation entre le deux pays.

« Le Maroc accorde également une grande importance à la durabilité dans le tourisme ainsi que dans l’écotourisme et le tourisme rural. Le tourisme vert est capable d’apporter d’importantes devises étrangères ainsi que de créer des emplois dans des régions reculées souvent en proie à un chômage endémique », a déclaré Maaninou.

Des discussions sont en cours en vue d’élargir la coopération dans le domaine du sport et de l’éducation, notamment entre les universités.  

Dans le cadre des énergies renouvelables, domaine dans lequel le Maroc a franchi d’importantes étapes de durabilité, M. l’Ambassadeur n’a pas manqué de signaler que le Kazakhstan et le Maroc pourraient également mettre l’accent sur la coopération dans des domaines émergents tels que la durabilité et les énergies renouvelables.

Le Kazakhstan s’est engagé dans une transition énergétique efficace pour un avenir plus propre et plus vert et pour devenir neutre en carbone d’ici 2060. Il cherche à développer une économie beaucoup moins dépendante de l’industrie pétrolière afin que d’autres secteurs soient mis au premier plan.

L’industrie de l’énergie alternative au Kazakhstan se développe grâce aux politiques gouvernementales, mais il y a beaucoup de place pour l’amélioration, selon l’ambassadeur.

« Le Kazakhstan a un énorme potentiel éolien et solaire dans le sud. Mais tout ce que vous avez construit jusqu’à présent est encore très petit par rapport à l’énorme potentiel dont vous disposez. Peut-être avez-vous exploré un ou deux pour cent de votre plein potentiel au Kazakhstan, et le Maroc peut vous aider en partageant ses connaissances », a déclaré l’ambassadeur Maaninou.

Le Maroc lui-même est en pleine transition énergétique.

« Sous la direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, le royaume est actuellement en pleine construction d’énergie hybride », a-t-il ajouté. « Trente-cinq pour cent de l’énergie du pays provient du soleil et du vent. L’objectif est de le porter à 50% d’ici 2035. Notre pays a construit l’une des plus grandes centrales solaires Noor au monde dans la ville de Ouarzazate ».

En effet, cette centrale positionne le Maroc comme un leader mondial du développement énergétique durable. Il s’agit de la plus grande installation d’énergie solaire concentrée au monde avec une capacité installée totale de 580 mégawatts.

« L’expertise du Maroc dans l’utilisation des énergies renouvelables, ainsi que dans la construction de centrales électriques et de parcs éoliens, pourrait contribuer à l’objectif du Kazakhstan d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2060 », a déclaré l’ambassadeur.

Read Previous

LaLiga Santander s’invite au Marriott Rabat

Read Next

De nouveaux robinets « intelligents » sur le marché marocain

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular