9 décembre 2022

La durabilité et la gouvernance au cœur des débats de Londres

L’éducation, la durabilité et la gouvernance ont occupé le devant de la scène lors du Sommet des ministres du Tourisme au World Travel Market 2022. On regrettera que le Maroc, du mins d’après le rapport de l’OMT, n’aura pas fait état de ses programmes stratégiques en la matière, alors que le Royaume a réalisé de formidables avancées, ne serait-ce qu’au niveau de la durabilité, alors que dans les domaines de l’éducation et de la gouvernance touristique il y a encore du chemin à faire. Dommage !

Compte rendu de la séance ministérielle, d’après l’OMT…

Cette plate-forme consolidée pour les dirigeants des secteurs public et privé aborde, selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, les problèmes les plus urgents du tourisme et définit l’agenda pour les années à venir. Organisé autour du thème « Repenser le tourisme », le 16e Sommet a réuni des ministres et des délégués de haut niveau de 19 pays, aux côtés de chefs d’entreprise. Reflétant la pertinence accrue du tourisme pour le bien-être économique et social transversal, l’édition de cette année a été la plus réussie à ce jour.

Cependant, avec les données de l’OMT montrant que le tourisme mondial se situe désormais à environ 70 % des niveaux d’avant la pandémie, « la fenêtre d’opportunité ne restera pas ouverte indéfiniment. Il faut repenser le tourisme : en tant que pourvoyeur d’emplois, pilier économique et, dans la perspective de la COP27, en tant que solution à l’urgence climatique ».

Présentant un aperçu du travail de l’OMT à la tête de la transformation du tourisme, le Secrétaire général Pololikashvili s’est concentré sur l’investissement dans les infrastructures durables et dans les personnes, notamment grâce à une éducation de qualité et à la création d’emplois décents. Faisant écho à la position de l’OMT, Juliette Losardo, directrice de l’exposition à World Travel Markets, a noté que «un monde post-pandémique a révélé des opportunités passionnantes et nous a donné une occasion unique de reconsidérer le tourisme et de nous demander comment nous pouvons reconstruire et mieux préparer l’avenir ». Julia Simpson, présidente-directrice générale du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC), qui co-organise le Sommet avec l’OMT, a mis l’accent sur « le talent, la rapidité et le capital » du secteur privé. 

La table ronde a réuni des ministres du tourisme de toutes les régions du monde. Chacun a fourni des idées uniques sur son propre pays . En ouverture, Son Excellence Ahmed Al-Khateeb, ministre du Tourisme du Royaume d’Arabie saoudite, a mis l’accent sur le fait de placer « la durabilité au-dessus de tout », notant également l’accent mis par son pays sur l’innovation et la jeunesse. Abdulla Mausoom, ministre du Tourisme des Maldives, la ministre du Portugal, Rita Marques, et le ministre de l’Égypte, Ahmed Issa, ont souligné l’importance de diversifier les secteurs touristiques nationaux, notamment par le biais du tourisme intérieur et rural, et de créer de nouveaux produits.

Reprenant le thème Repenser le tourisme, la ministre du Tourisme de la Croatie, Nikolina Brnjac, a noté que cela nécessiterait une « évolution » vers la mesure du succès par une plus grande durabilité ». De son côté, le vice-Premier ministre et ministre du Tourisme de Maurice, Steven Obeegadoo, a souligné sa capacité à promouvoir la paix, ajoutant « Nous devons regarder au-delà du tourisme pour reconstruire le tourisme ». Les ministres de Bahreïn, du Costa Rica, de l’Équateur, de l’Éthiopie, du Ghana, de la Jordanie, du Malawi, de Malte, de Maurice, du Mexique, du Monténégro, du Nicaragua, des Philippines et du Sri Lanka ont également contribué aux discussions.

Représentant le vaste et large secteur privé du tourisme , Expedia et le Radisson Hotel Group ont décrit leur travail proactif pour une plus grande durabilité, ainsi que la capacité du secteur à fournir des emplois décents et une progression de carrière tout au long de la vie pour les gens du monde entier.

Alors que le Sommet a promu la diversité des pensées, des antécédents et des expériences, l’accent mis sur le pouvoir unique du tourisme en tant que moteur de la durabilité et en tant que promoteur de la paix et de la compréhension s’est avéré un thème commun. Des participants de haut niveau ont souligné que le moment était venu pour le secteur du tourisme de se concentrer davantage sur la coopération que sur la concurrence. Les ministres ont également reconnu l’appel du Secrétaire général de l’OMT, Pololikashvili, à l’intégration du tourisme dans l’agenda politique et à une plus grande collaboration entre les ministères du tourisme et ceux de l’économie, des affaires et de l’environnement. 

Les données fiables de l’OMT ont fourni le contexte des discussions. S’appuyant sur le statut de l’Organisation en tant que principal fournisseur d’informations sur le tourisme mondial, le Marché mondial du voyage accueillera également le lancement du nouveau Rapport sur les tendances du voyage 2023, produit par l’OMT en partenariat avec le diffuseur de premier plan Euronews.

Read Previous

WTM2022: Best Stand Design Pavilion Maroc

Read Next

Les lampes solaires marocaines illuminent la COP 27

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular