8 décembre 2022

Les lampes solaires marocaines illuminent la COP 27

Il n’y a pas seulement que la gastronomie marocaine qui s’est illustrée à la COP 27 de Sharm Cheikh, dignement représentée par Groupe Rahal, mais aussi la technologie marocaine propre. En effet, les lampes solaires de l’installation ont été fabriquées par des coopératives de femmes potiers reconnues par l’UNESCO, des bénévoles et des jeunes étudiants pour l’assemblage manuel des lampes « Shems Africa ». Ces lampes sont le fruit du projet « Light up Africa » de Shems for Lighting qui fournit des solutions d’éclairage aux familles africaines n’ayant pas accès à l’électricité. La solution est fournie sous la forme d’une lampe solaire conçue spécialement pour l’Afrique, en utilisant des ressources non polluantes et respectueuses de l’environnement. Le projet permet également de former des jeunes à l’utilisation des énergies renouvelables et aux montages de lampes solaires.

Dans un monde de plus de sept milliards de personnes, près de 75 % de la population ne parle pas anglais. Beaucoup de ces personnes vivent dans des communautés en première ligne du changement climatique, mais n’ont pas accès à la technologie ou aux plateformes pour partager leurs histoires et leurs messages aux leaders mondiaux qui peuvent faire une différence mesurable dans la lutte pour l’action climatique.

En impliquant les jeunes et la communauté dans notre travail, nous sommes les pionniers d’un nouveau type d’engagement, où le savoir-faire technique pour l’action climatique rencontre l’expression créative. »

Après l’installation aux Pyramides de Gizeh, les lampes sont destinées à être distribuées aux communautés vivant avec peu ou pas d’accès à l’électricité dans la région.

Pour rappel, Shems for Lighting est une entreprise sociale marocaine qui produit et vend des lampes solaires 100% écologiques qui peuvent être utilisées comme objets de décoration et économiser les factures d’électricité.

Tous les produits fusionnent entre l’énergie solaire et l’artisanat marocain, permettant ainsi de promouvoir les artisans potiers marocains et d’augmenter leurs moyens de subsistance.

L’entreprise a lancé le projet Shems Africa pour fournir aux personnes qui n’ont pas l’électricité des lampes solaires qui peuvent remplacer les lampes traditionnelles.

Read Previous

La durabilité et la gouvernance au cœur des débats de Londres

Read Next

Programme de la 5ème édition du FITAM

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular