1 décembre 2022

Béni-Mellal célèbre la « Journée Mondiale des Villes Durables »

A l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale des Villes Durables, placée cette année sous le thème de : «Meilleure ville, meilleure vie», la section Béni-Mellal de l’Association des Enseignants des Sciences de la vie et de la Terre (AESVT) organise une journée de la ville durable à Béni-Mellal samedi 26 novembre 2022.

Au programme de cette journée, les organisateurs comptent organiser une Marche Ecologique dans la ville marquée par des arrêts à des stations particulières pour discuter des spécificités et caractéristiques des villes durables. Il s’agit des stations de la Place Carrefour, le Jardin olympique, Madioula, Ain Tamaknounte et du site d’Ain Asserdoun où on prévoit l’organisation d’un atelier de dessin pour les lycéens (nes) sur la thématique des villes durables et une exposition sur le traitement des déchets.

Dans une déclaration au journal, Pr Malika Semmane, Secrétaire Générale de la section Béni-Mellal de l’AESVT, a souligné qu’en célébration de la Journée Mondiale des Villes Durables, organisée sous le thème de « Le Maroc et les enjeux des villes durables », « nous avons jugé utile, au niveau de la section de Béni-Mellal de faire connaitre ce concept des villes durables, leurs piliers et objectifs, comment peuvent-elles faire face au défi des changements climatiques et pour savoir où en sommes-nous des objectifs des villes durables au Maroc en général et à Béni-Mellal, en particulier.

Pour ce faire, avait-elle ajouté, « nous avons programmé une marche écologique avec la participation des membres et amis de l’association, un atelier de dessin sur la thématique pour des lycéens (nes) sur les villes durables et une exposition sur le traitement des déchets pour grand public.

Pr Malika Semmane a tenu à préciser que l’attractivité, la concurrence, la solidarité sociale, la protection de l’environnement et son amélioration et l’utilisation rationnelle des ressources sont autant de points entre autres et atouts qui font d’une ville ; une  ville durable qui seront discutés lors des stations d’arrêt prévus dans le circuit de la marche écologique et notamment dans le site de Ain Asserdoune qui a connu récemment de gros travaux d’aménagement qui ont fait de lui un joyau des Mellalis et de tous les marocains ».

Or, le pari de gagner le titre de ville durable ne peut se réaliser, selon elle, qu’avec la conjugaison des efforts de tout un chacun notamment et surtout, de tous les citoyens et toutes les autorités concernées avait-elle conclue au Journal.

A rappeler que le 31 octobre de chaque année, le monde célèbre la Journée mondiale des Villes, l’une occasion de mettre en avant les défis qui pèsent sur l’avenir des villes et des zones urbaines, en sensibilisant sur la nécessité de tirer parti de la technologie moderne pour relever ces défis, et à l’importance d’établir des partenariats et des coopérations afin de parvenir à un développement urbain durable pour promouvoir les villes vertes.

A souligner aussi que l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) saisit cette occasion pour appeler les « États, les gouvernements, les organisations, les instances internationales et les institutions de la société civile à coopérer pour préserver l’environnement dans les villes, promouvoir les politiques de développement et les programmes de soutien à la transformation rapide vers les villes intelligentes, résilientes et durables, et augmenter les investissements dans ce domaine, pour assurer une vie décente pour tous les habitants de ces villes, et fournir de l’air pur et de l’eau potable, en donnant la priorité au financement du secteur de l’environnement ».

Mohammed Drihem

Read Previous

Promotions Happy Friday exceptionnelles au Morocco Mall

Read Next

L’OMT tient assise à Marrakech

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular