1 avril 2023

Le COS de l’ONE de Ouarzazate fait concurrence aux hôtels de la destination

Les hôteliers de Ouarzazate sont toujours au plus mal et continuent à compter leurs peines dans l’indifférence. Malgré la légère embellie amorcée avec la reprise touristique, elle n’est pas près de voir la lumière au bout du tunnel à cause de pratiques pas gentilles du tout, pour ne pas dire scandaleuses à outrance.

La reprise étant, pour Ouarzazate, le retour des tournages des films et séries te, partant, des nuitées patiemment attendues. Or, il se trouve que les COS de l’ONE ouvre grandes ses portes aux équipes de tournage pour hébergement dans ses 160 chambres, dans une concurrence déloyale et anti-citoyenne, au moment où le parc hôtelier opérationnel risque la fermeture pure et dure. On n’arrive pas à comprendre comment une structure destinée aux œuvres sociales qui, plus est, appartient à un opérateur public assez riche pour se permettre la bousculade avec ces pauvres hôteliers dont la souffrance a atteint ses limites et dont les SOS restent non entendues. Au lieu de remplir la mission dans le COS est investi, c’est-à-dire, être au service des salariés de l’ONE et de leurs familles, il « vole le pain » des autres, comme on dit. Et quel pain ! Quand on sait que les largesses du ministère de la Culture envers les équipes de tournage des films sont privilégiées par l’abattement très conséquent de 30% d’abattement qui s’ajoutent au 20% d’exonération de la TVA. En somme, des prestations payées à moitié. Ce qui n’arrange d’ailleurs pas la trésorerie des hôteliers. De là à les en priver c’est signer leur arrêt de mort.

Pourquoi cette injustice au vu et au su de tout le monde ? Où en est l’Association Régionale de l’Industrie Hôtelière ? Que dirait le Conseil Provincial du Tourisme ? Comment est-ce toléré par le Conseil Régional du Tourisme ? Qui va protéger les intérêts des hôtels, bons élèves des impôts et taxes ? La wilaya, le Ministère du Tourisme, de l’Economie ?

Mystère ! Laisser faire, même dans le contre-nature nourrit l’anarchie, la destruction et l’anti-citoyenneté.

Que le COS ONE de Ouarzazate s’occupe des salariés de l’Office et les hôtels de leurs clients, ce sera la formule normale des choses dans un esprit de solidarité et respect des lois et usages…

Read Previous

8 coups de cœur au féminin…

Read Next

Le coiffeur de la Couronne de Suède Björn Axén ouvre à Casablanca

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular