21 juillet 2024

Today is the day of Taghazout Morocco

Le 2ème séminaire ONMT-UK du week-end dernier aura rassemblé une dizaine d’agents de voyages anglais, en plus de TO, experts du tourisme et medias spécialisés, ramenés par le célèbre cabinet expert Richard Hammond, en host committee avec la délégation de l’Onmt de Londres, représentée par Jamal Kilito ainsi que Hicham Belaziz, Directeur financier de l’Office et ancien lauréat de l’ISITT. Un séminaire très intéressant et opportun pour les professionnels marocains présents, surtout des Présidents des CRTs, excepté ceux de l’Oriental, Tanger-Tétouan Al Hoceima et Laayoune.

Somme toute, les interventions de la partie anglaise étaient très édifiantes quant aux attentes du marché britannique et du positionnement actuel de la destination Maroc auprès des TO anglais. Des points minutieusement développés par Justin Reid Directeur Commercial d’EMA et en même temps Directeur Général d’EMEA TripAdvisor. Au même titre que les brillantes interventions de Zineb Bencheikh, CEO d’Intrepid Travel  depuis 12 ans, agence spécialisée sur la Grande Bretagne et l’Australie, ainsi qu’Eleen Boutayeb avec laquelle l’assistance s’est initiée à l’offre innovante en matière de tourisme durable et, bien sûr, l’incontournable Said Scally, Président du CRT Souss-Massa dont l’essentiel de son intervention peut se résumer en « Agadir is starting again », au vu des projets touristiques structurants prédisposant la destination à renouer avec la gloire.

Pour Justin Reid, 8 voyageurs anglais sur 10 répondent, via TripAdvisor, sont favorables pour la destination Maroc, particulièrement à Marrakech, suivie d’Agadir, puis Casablanca, après Essaouira et, enfin, Tanger. Mais pas avec n’importe quelle compagnie aérienne, vu que 99% préfèrent voyager avec une compagnie anglaise. Ce qui pose malgré tout un problème, comme pour l’aéroport de Benslimane qui refuse l’atterrissage de Ryanair. Malgré tout, Justin fait remarquer que le Maroc a gagné en confiance avec une montée en flèche de la destination depuis 2019 avec disponibilité de la qualité du produit, en plus d’une empathie grandissante du touriste anglais pour la population des villes et régions où ils voyagent. « Your destination is perfect », a-t-il fini par avouer.

Ce qui a porté Said Scally à affirmer que la destination Agadir et région a su toujours se maintenir dans la résilience malgré les crises, en rappelant le tremblement de terre destructeur de 1961, la guerre du Golfe en 1991, les attentats ayant frappé les tours jumelles de New York en 2001, le Printemps Arabe en 2011 et l’apparition du Corona en 2021. Ce qui, selon lui, n’a pas freiné les ardeurs et ambitions touristiques de la destination qui se réinvente, avec l’éclosion de 8 magnifiques hôtels à Taghazout Bay dont la plage est longée d’une bande de 7 km pour la marche. Sachant que la station sera prochainement reliée à l’aéroport Massira par une rocade directe. Mais, d’après lui, le meilleur reste à venir, en annonçant que la baie d’Agadir sera, entre 2025 et 2030, classée en tête du nombre de nuitées avec la perspective de réaliser d’ici 2030 100.000 lits avec un large choix accordé aux beach resorts nouvelle génération, très ouverts sur l’environnement naturel et expériences locales

A rappeler que le séminaire de Taghazout a été animé à travers 2 panels : Le 1er réunissait les intervenants de l’ONMT, du CRT, de la Région et de la SAPST représentée par son Directeur Commercial Rabii El Mghari qui révéla que la station accueillera incessamment une académie de tennis et une autre de golf.

Ne manquant pas d’intérêt non plus, le 2ème panel comprenait Byron Shirto, CEO d’Inspire Global dont l’essentiel s’est focalisé sur la nécessité de développer le tourisme durable dans toute stratégie touristique, Amine Ahmarras, training manager de l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique et Eleen Boutayeb qui, dans son intervention, a mis l’accent sur l’investissement dans les RH, l’approche friendly avec le client dans une positive change tout en restant arrimé à la culture amazighe et des racines.

Parallèlement au déroulé du séminaire, le CRT Casablanca-Settat, représenté par son Président Othman Cherif Alami, a organisé un atelier de travail avec les TO anglais présents pour leur démontrer le grand potentiel dont dispose la région en matière de tourisme durable, contenu d’ailleurs dans la brochure que O. C. Alami leur a remis et qui n’a pas manqué de susciter visiblement leur intérêt. En effet, ils ne savaient apparemment pas que la région Casablanca offre une large palette de produits ruraux avec  4 barrages propices aux activités nautiques, de grands espaces forestiers, d’aventure à travers un ensemble de sentiers pour randonnées, de loisirs, balnéaire avec 235 km de plages, 8 golfs prestigieux, de tourisme sportif comme le surf, la chasse et pêche, en plus d’une gastronomie de terroir, etc. « Oui, nous sommes disposés à venir pour visiter et apprendre », avaient-ils déclaré en substance. Passant vite à l’acte, le Président du CRT Casablanca-Settat propose à ce sujet d’organiser un éductour en faveur d’une dizaine de TO, agents de voyages, médias spécialisés et experts, dont a validation sera partagée entre l’Onmt, le CRTCS et les TO intéressés.

Read Previous

Ouverture de la saison de la pêche à la ligne en eau douce

Read Next

Hello Spring !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *