25 juillet 2024

L’état de santé de l’hôtellerie à Agadir et à Taghazout 

Il semble qu’Agadir et Taghazout roulent par bon vent en cette première moitié de juillet avec une forte affluence de MRE dans les hôtels clubs d’agadir et groupes de touristes étrangers, avec une nette prédominance des israéliens. Même si cette légère embellie stimule les ardeurs, 21 établissements sont toujours fermés, ce qui rend les statistiques du taux d’occupation moyen quelque peu biaisé. Bien que cette situation devrait normalement profiter aux hôtels ouverts, il n’en est majoritairement pas le cas, car certains comme hôtel Sahara qui n’a que 14% de taux d’occupation pendant le premier semestre de 2023, alors que Tikida a su tirer son épingle du jeu avec 90% environ.  Tandis que les hôtels 5 étoiles de Taghazout se portent assez bien, avec un juillet positif excédant les 70% de taux d’occupation pour le haut de gamme. Bien entendu, la force commerciale et la qualité ont beaucoup influé sur cette disproportion extrême.

Plus généralement, le taux d’occupation moyen a enregistré dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant le mois de juin 2023, une augmentation de +28,08 par rapport à 2022 et +1,05 par rapport à 2019.

A fin juin, les nuitées totales réalisées dans les établissements d’hébergement touristique classés, ont enregistré également une augmentation de +79,28% par rapport à 2022 et une baisse de -6,46% par rapport à 2019.

Progression timide également dans le cumul des arrivées et des nuitées enregistrées dans les hôtels classés de la ville d’Agadir durant 1er semestre 2023 par rapport à 2019, fait ressortir une augmentation en termes d’arrivées de (+4,41%)(546 774 arrivées) et en nuitées (-6,46%) (2 211 385 nuitées). Tout de même, le marché national a vu une augmentation de (+ 15,17 %) en arrivées et (+ 21,07 %) en nuitées durant le 1er semestre 2023 par rapport à 2019.

Quant aux principaux marchés émetteurs, la baisse est lourdement ressentie avec moins d’Allemands (Arrivées: – 60,99 % et – 64,56 % de nuitées, suivis par les Russes avec – 61,39 % d’arrivées et 71,52 % de nuitées, Polonais: – 26 ;58 % d’arrivées et -38,74 % de nuitées, moins de Suédois : – 54,50 % d’arrivées et – 67,78 % de nuitées. Mais le marché le plus difficile à rattraper est celui du Danemark : – 74,63 % d’arrivées et – 77,63 % de nuitées. Ce qui est fort alarmant pour des marchés classiques de la destination. Par contre, cette courbe décroissante est vite relativement dissoute par les augmentations constatées sur d’autres marchés émetteurs, tels le Français (Arrivées +16,51 % Nuitées +7,04 %), le Britannique (+30,02 % +24,67%), Espagnol (+84,76 % +84,63 %) et une forte augmentation du marché américain avec 86,98% d’arrivées et 174,32% de nuitées. Alors que le marché national a vu une augmentation de (+ 15,17 %) en arrivée et (+ 21,07 %) en nuitées durant 1er semestre 2023 par rapport à 2019.

Read Previous

Mme la Ministre appelle à la solidarité professionnelle 

Read Next

Et ce qui devait arriver arriva…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *