29 novembre 2023

Driss Faceh, in memoriam !

En faisant nos adieux à Si Driss Faceh, que Dieu ait son âme, nous aurons perdu l’un des professionnels qui aura, de son vivant, marqué le tourisme à Fez et au Maroc d’une empreinte ineffaçable en son temps, en y entrant par la petite porte avant de réussir son challenge en self made man accompli. Galant homme dans son approche élégante des questions touristiques, la communauté professionnelle n’en garde que de bons souvenirs d’un professionnel battant ayant contribué à l’ouverture de grands horizons tant en tourisme culturel, segment qui se cherchait dans les programmes voyages, qu’en incentives et congrès dont il a participé pour beaucoup au lancement.

Ayant entamé l’expérience touristique dès 1969, en devenant le premier guide touristique marocain avec Club Med, le secteur allait s’accaparer de son destin mais dans la passion, quand il ouvrit son agence Fez Voyages rebaptisée des années après Objectif Maroc avec une large extension sur plusieurs villes touristiques du pays.

Il avait le verbe facile et la faculté de convaincre aisée en gagnant la confiance des TO qu’il se conciliait en continu en relevant tous les défis, comme lorsqu’il prit le risque d’acquérir un bon nombre de 4×4 Lada auprès de la Tchécoslovaquie pour organiser un circuit en faveur de plusieurs opérateurs dans le Maroc profond, au sud de Ouarzazate précisément.

A Fez, son militantisme associatif a eu beaucoup de répondant, particulièrement quand il était Président du CRT où il avait conclu plusieurs partenariats marchés, jumelages avec des villes européennes, travail en profondeur du tourisme religieux, organisation de semaines gastronomiques, etc.

Son étoffe de battant courageux lui avait valu l’estime de ses amis professionnels aujourd’hui émus après sa disparition. Ils en gardent des souvenirs mémorables et marquants, comme auprès de son ami de cœur Othmane Cherif Alami qui confie que « Driss était pour moi un réel  collègue,  certes redoutable au niveau marketing et commercial, souvent aux conquêtes de marchés communs, sans jamais sentir un gramme de pensées négatives.  Grâce à lui, nous avons pu réaliser des Incentives historiques avec ses 4×4 Lada sans chauffeur ! Notre rendez-vous au GATT pour la gestion de cette grande opération, avec Azzedine Skalli, Abikzer, Richard et moi restera gravé dans ma mémoire. Un souffle toujours plein d’amour et de bonheur pour sa ville de Fez, son travail bénéfique pour le Festival des Musiques sacrées et tant d’autres actions et investissements ». 

Fez n’oubliera pas de sitôt l’un de ses vaillants fils qui lui ont fait honneur sans surenchère ni quête de projecteurs pour briller. Si Driss avait sa propre lumière rayonnant à la force de ses bras, un self made man symbole de réussite mais chez qui le côté humain était très prononcé, imbu de valeurs morales réelles et une vraie fibre citoyenne.

Que son âme repose en paix !

Read Previous

Championnats d’Europe/Afrique de ski nautique : le marocain  K. Belmrah fait honneur à l’Afrique

Read Next

Warner Bros sur les écrans d’Emirates

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular