14 juillet 2024

Le transport aérien international ralentit, sauf en Afrique!

La guerre à Gaza a eu certainement des répercussions négatives sur l’industrie aéronautique mondiale, selon un rapport de la société d’analyse des voyages ForwardKeys. Les données indiquent une baisse notable des réservations de vols, non seulement dans la région du Moyen-Orient mais également à l’échelle mondiale.

Entre le 7 octobre et les trois semaines qui ont suivi, les réservations de vols ont diminué de 5% par rapport aux niveaux d’avant la pandémie. Les voyages à l’étranger depuis les pays du Moyen-Orient ont connu une chute de 9%, tandis que les Amériques ont enregistré un ralentissement de 10%. L’Asie-Pacifique, l’Europe (y compris Israël) et l’Afrique ont également vu des baisses de 2% chacune.

Concernant les destinations, la croissance des réservations a ralenti dans toutes les régions, sauf en Afrique, qui montre une tendance à se redresser vers les niveaux de 2019. Les réservations de vols vers les Amériques ont chuté de 18%, vers l’Europe de 15%, vers l’Asie-Pacifique de 13% et vers le Moyen-Orient de 26%.

Israël a été particulièrement touché, enregistrant une baisse significative de 155% dans les réservations de vols depuis le 7 octobre. Cette baisse de plus de 100 % indique non seulement l’absence de nouvelles réservations mais également des annulations, épuisant le stock de réservations existant. L’Arabie saoudite suit avec une baisse de 67%, puis la Jordanie avec 54%, le Liban avec 45% et l’Égypte avec 35%. Les réservations de vols vers les pays du CCG ont également diminué de 25%. Ce rapport souligne l’impact significatif du conflit sur le secteur du voyage et met en lumière les défis auxquels l’industrie aéronautique mondiale est confrontée dans un contexte géopolitique tendu.

Read Previous

RAM Cargo opte pour l’irlandais Menzies Aviation

Read Next

Laguirati signe avec le Mazagan

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *