14 juillet 2024

L’IEF Maroc participe, en Espagne, au 26ème Congrès National de l’Entreprise Familiale

La semaine dernière, une délégation représentant l’Institut des Entreprises Familiales du Maroc s’est rendue à Bilbao en Espagne pour assister à la 26ème  édition du Congrès National de l’Entreprise Familiale. Invité d’honneur, le Maroc a eu le privilège d’être le seul pays étranger participant à cet évènement, qui rassemble une fois par an, les 500 plus grandes entreprises familiales espagnoles, tous secteurs productifs confondus, et une forte participation marocaine constituée de 14 entreprises membres de l’IEF Maroc.

Lors des travaux de cette 26ème édition une table ronde a été organisée incluant les interventions de Kacem Bennani Smires, PDG de Delassus Group et Président de l’IEF Maroc, Jalil-Benabbés Taarji, VPG de l’IEF Maroc et administrateur Directeur Général de la Holding Dar Taarji, Simón Pedro Barceló, co-président du Groupe Barceló Hôtels, l’entrepreneur Alfonso Libano, et Houda Benghazi, Directrice de l’IEF Maroc et modératrice de talent de la dite table ronde.

Lors des discussions animées, les participants ont mis en lumière le rôle clé de l’Entreprise Familiale au Maroc, notamment la récente création de l’IEF Maroc et l’amélioration de l’environnement des affaires en général qu’offre le pays aux entreprises. Selon Kacem Bennani Smires, la principale préoccupation pour les entreprises familiales marocaines est la transition en douceur lors de la succession. Jalil-Benabbés-Taarji a précisé, de son côté que l’IEF Maroc vise à établir une base de données solide, promouvoir de bonnes pratiques entrepreneuriales, faciliter la continuité générationnelle, et améliorer l’image positive des entreprises familiales en mettant l’accent sur leur valeur ajoutée aussi sein de l’économie nationale.

L’IEF Maroc qui a eu le mérite de créer pareille structure rassemblant les entreprises familiales entend d’ailleurs consolider davantage ses instances pour fédérer un grand nombre de structures familiales bien ancrées dans le paysage économique marocain, souvent depuis 3 générations sinon plus par transmission historique, classique, ou organisée avec des pactes familiaux. Rien que dans le tourisme, le secteur comporte quelques dizaines de familles qui s’activent encore, particulièrement dans le domaine de l’hôtellerie et l’industrie du voyage. Imaginons la force que leur adhésion constituerait.

Rappelons, par ailleurs, que pendant la table ronde, Simón Pedro Barceló a exprimé sa confiance dans le fait que, grâce à l’IEF marocain, les entreprises familiales du Maroc deviendront meilleures dans les années à venir, ce qui profitera au pays. Alfonso Líbano a ajouté que le Maroc bénéficie d’un environnement sécurisé, culturellement riche et historiquement bien fondé, ouvert et libre, avec un haut niveau de formation, une solide capacité logistique, une monnaie stable et des accords bilatéraux robustes.

Pour info, la Société Financière Internationale, affiliée à la Banque Mondiale, souligne que les entreprises familiales jouent un rôle essentiel et constituent la principale force motrice de la croissance dans de nombreuses économies, voire dans toutes.

Read Previous

Club We Green Parc National d’Ifrane

Read Next

4ème étape de Madaef Golfs Tour à Oued Fez

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *