25 juillet 2024

Ce que pense O. Azizi du CRT Fez-Meknès

Omar Azizi, vice-président du tout nouveau Conseil Régional du Tourisme de Fez-Meknès, mis en place mercredi 09 février, a son idée sur l’opportunité nécessaire d’éclosion d’un CRT de collectivité représentatif de tous les professionnels du territoire sans marginalisation d’aucune province constitutive. Hôtelier très paisible à Fez, il a prouvé qu’il ne manque pas de volontarisme associatif lorsqu’il prit la parole à l’Assemblée Générale constitutive du CRTFM, en indiquant : « Nous, acteurs du tourisme dans la région de Fez-Meknès, nous réunissons pour concrétiser ce projet qui nous tient à cœur : développer le tourisme en nous appuyant sur nos expériences tout en préservant la culture, le patrimoine, et l’histoire qui sont les fondements de notre collaboration ».

Pour ce faire, il avoue que l’œuvre n’était pas aisée car sujette à plusieurs défis de structuration collective, de sensibilités éparses, de difficultés à convaincre. « Après des semaines de préparation et l’élaboration des statuts du CRT-Régional, susceptibles de nous permettre d’élire le président et les membres du bureau. En travaillant ensemble avec transparence et harmonie, nous aspirons à repositionner Fez-Meknès comme l’une des meilleures destinations du Maroc, qui plus est, une région bien préparée pour être au rendez-vous de 2026 et de 2030 ». 

Là, c’est un autre grand chantier dans lequel la destination a pris beaucoup de retard et accusé une perte de vitesse touristique énorme à cause de manque de solidarité professionnelle, très peu de militantisme associatif et absence en continu des radars de l’administration du tourisme. Ce qui a mené à des incidences directes sur le marketing touristique territorial conduisant à une perte de business insupportable. « Nous devons remettre à niveau nos établissements d’hébergement et relancer la formation dans le secteur touristique, en mettant de côté nos différends pour collaborer avec les autorités de la Wilaya de la Région et coordonner nos actions avec l’ONMT, reconnu internationalement », clame Omar Azizi.

Il est clair que la région Fez-Meknès était certainement, avant la création de son CRT, en mal de sa régionalisation touristique administrative depuis plusieurs années, bien qu’elle demeure assignée dans le cahier de charges promotionnel dans sa dimension territoriale Fez-Meknès.

La division professionnelle persistait toujours malgré la bonne volonté des uns, l’entêtement des autres et la les calculs politiques. Même si la mise est énorme : l’enjeu touristique de toute une belle destination gorgée d’histoire et de nature qui jouait à la roulette russe suicidaire. 

Il était donc temps de remettre les pendules a l’heure. Lo prise de conscience régionale fait maintenant ses premiers pas chez les bonnes volontés professionnelles pour dissiper la crise de confiance, dans un élan militant réactif louable: rallier toutes les forces régionales pour obtenir gain de cause à travers le CRTFM. Fin de vie donc, selon Omar Azizi, à cette anarchie impunie qui perdure et casse le produit depuis longtemps.

« En évitant les considérations politiques, agissons en tant que véritables professionnels pour défendre le secteur du tourisme, principal moteur de l’emploi au Maroc, en mettant en avant les résultats concrets de fréquentation dans la région pour inspirer confiance aux investisseurs».

A espérer que le collectif professionnel régional du Conseil passe à sa vitesse supérieure. Il en va du destin touristique de cette belle région ancestrale, du business professionnel très affecté, etc.

Read Previous

10 DMC marocaines participent au salon OTM Mumbay en Inde 

Read Next

La Ministre du Tourisme et la CNT au rdv de Go Siyaha

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *