25 juillet 2024

L’ARIH Fez-Meknès est enfin en bonne voie de constitution

En plein mouvance de restructuration associative confortée par la dynamique apportée par la nouvelle feuille de route Tourisme et la détermination professionnelle régionale de resserrer les rangs, une réunion préparatoire des hôteliers de la région Fez-Meknès a été organisée le 27 avril dernier à Fez au siège de la délégation du Tourisme. Etaient présents les Présidents de l’AIH Fez et de l’AIH. Meknès-El Hajeb, les représentants des EHTC, le Président de la CCIS. de Fez-Meknès, Mme la Déléguée Provinciale du Tourisme d’Ifrane et, bien entendu, le Délégué Régional du Tourisme à Fez et Délégué Régional du Tourisme Par Intérim de Meknès. Objectif, accélérer les étapes de constitution d’une ARIH tant attendue et handicapante, annoncée pourtant le 03 Décembre 2020 à l’hôtel «Les Mérinides» mais qui traîne depuis. Bref, il n’est jamais tard pour bien faire dans l’intérêt de toutes les structures d’hébergement de la région.

Justement, la récente réunion, tenue à la demande d’Abdallah El Mernissi (Président de l’AIH Fez) et de Nidal Lahlou (Président de l’AIH Meknès-El Hajeb), va dans ce sens. A commencer par la résolution des problèmes rencontrés par les hôteliers dans le cadre d’une corporation régionale élargie aux autres provinces que compte le territoire, devant être abordées dans un tissu collectif légal pour mieux être entendues et peut-être réglées.

A l’ouverture de la réunion, le Délégué Régional du Tourisme Ahmed Khemlichi, a fait une intervention d’ensemble portant sur la situation actuelle des Etablissements d’Hébergement Touristique Classés (EHTC) dans la Région ; par territoire (Préfectures-Provinces), par types et catégories, tout en présentant un descriptif dur la situation actuelle et à venir de l’Investissement Touristique dans la Région. Aussi, il a donné un aperçu sur le traitement de la subvention étatique relative au programme d’appui à la mise à niveau des EHTC de la Région, mis en place par le Département du Tourisme.

Comme l’a bien souligné M. le Délégué, l’enjeu, objet principal et urgent de la réunion est de mettre en place une A.R.I.H. avec une représentativité territoriale et professionnelle optimale ; capable de jouer pleinement son rôle pour l’encadrement, le développement et la promotion de l’industrie hôtelière et du secteur touristique en général à l’échelle de la région Fez-Meknès.

Pour leur part, les interventions des Présidents de l’AIH Fez et Meknès-El Hajeb, ainsi que celles des représentants EHTC ont toutes été unanimes quant à l’urgence de structurer et de fédérer les opérateurs de l’Industrie Hôtelière dans le cadre d’une association régionale, pour assurer une meilleure synergie et représentativité. En même temps, elles ont insisté sur l’obligation de se référer aux dispositions réglementaires en vigueur en la matière, notamment aux statuts de l’ARIH Fez-Meknès pour l’instant en projet diffusé à l’ensemble des membres présents tout en intégrant des opérateurs relevant des Provinces et des formules d’hébergement touristique classé non représentées lors de la présente réunion. Projet qui sera d’ailleurs validé, après propositions d’amendement, le 10 mai lors de la réunion du Comité Préparatoire (constitué le 27 avril) prévue à la CCIS de Fez-Meknès, prélude à l’examen de la date de tenue de l’Assemblée Générale Constitutive de l’ARIH Fez-Meknès. A la bonne heure ! A espérer que, cette fois-ci, les professionnels du territoire appréhendent leur structuration dans l’union, car les temps sont très difficiles et qui peuvent être encore plus amères sans une action concertée dans la collectivité, qui fasse table rase des égos et petits calculs personnels. Une union sérieuse des structures d’hébergement aura force de décision dans la nouvelle formation dorénavant sérieusement espérée de l’ARIH Fez-Meknès. Espérons aussi que la date du 10 mai tienne parole pour arrêter une fois pour toutes la date de tenue de l’AGE constitutive de l’ARIHFM, où il sera certainement demandé aux professionnels de la destination de faire montre de beaucoup plus de sagesse, de pragmatisme et d’union pour parler de la même voix et être forts pour une représentativité légitime et forte, sans égos, ni partis-pris…

Read Previous

Azrou et Blois explorent les chantiers de leur jumelage

Read Next

ATM 2023 : Quel engagement des jeunes dans l’industrie du tourisme ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *