4 mars 2024

La réhabilitation du parc touristique Bouhachem activée

Lors de sa dernière session ordinaire, le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima a approuvé le projet de « réhabilitation du parc touristique de Bouhachem », étalé sur les provinces de Tétouan, Chefchaouen et Larache dont le cout est d’environ 186,4 millions de dirhams.

Ce projet porte sur la création de circuits touristiques, la mise en place d’un centre de surveillance, des espaces de divertissement et de loisirs, un espace de jeux pour enfants, une colonie de vacances et un parking en plus de la construction d’un centre d’accueil, de kiosques, des commerces, d’un espace de vente de produits locaux et des installations sanitaires et l’aménagement et le raccordement de cet espace aux réseaux d’eau, d’électricité et d’assainissement liquide.

Signé par les conseils des provinces concernées, les communes territoriales de Bni Laith, El Oued, Tazrout, Tanaqoub, Laghdir, Derdara, le Fonds de développement rural et les groupements d’intérêt économique, l’accord de financement vise aussi à soutenir les investissements dans ces provinces, promouvoir la compétitivité touristique et à créer des opportunités d’emploi, afin d’améliorer les conditions économiques, sociales et environnementales de la population concernée.

Cette convention de partenariat s’inscrit dans le cadre de l’importance accordée par le Royaume aux parcs nationaux comme l’une des composantes fondamentales de toute stratégie de développement des territoires, et l’un des piliers essentiels de l’attractivité territoriale dans les domaines du tourisme et de la création de richesse.

A rappelé que le Projet du Projet du Parc Touristique de Bouhachem a été initié par le Conseil Régional Tanger Tétouan comme démarche de développement local durable sur le territoire de Jbel connu pour sa fragilité et la richesse de son patrimoine naturel et culturel.

Cette démarche, unique et expérimentale au Maroc visant la création d’un Parc Naturel expérimental au Maroc, selon ses initiateurs, s’est inspirée de celle mise en œuvre pour créer un Parc naturel régional en France. Le projet de Parc naturel de Bouhachem(PPNB) précise-t-on, a bénéficié dès le début du soutien et de l’appui méthodologique du Parc naturel régional Français du Luberon , dans le cadre d’un l’accord-cadre de coopération entre le Conseil Régional de Tanger Tétouen, le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’association France Volontaires.

Ce PPNB, situé au Nord du Maroc, dans le Rif, rappelle-t-on, est porté par le CRTT avec six collectivités territoriales rurales que sont Derdara, Tanaqoub, Laghdir, Beni Leit, Al Ouad, Tazrout, trois Assemblées provinciales (Chefchaouen, Tétouan, Larache). La zone s’étend sur près de 105.000 ha, dont la moitié appartient au domaine forestier, et abrite plus de 48 000 habitants issus de quelque 159 Douar.

Aussi ; la montagne « Jbel Bouhachem » constitue un patrimoine historique, culturel, religieux et naturel d’importance significative, mais menacé par une déforestation croissante due essentiellement aux incendies et défrichements.

A souligner enfin que Jbel Bouhachem a été classée Site d’Intérêt Biologique et Ecologique (SIBE) de priorité 1 en 1995. D’une superficie de 8000 ha, il constitue le cœur du PPNB dont le territoire contient une dizaine d’habitats naturels à très haute valeur patrimoniale, dont la zéenaie, la tauzaie, la suberaie, les pinèdes naturelles à pin maritime du Maghreb et cédraies, les oueds à Laurier du Portugal.

Mohammed Drihem

Read Previous

Madaëf restructure son parc hôtelier

Read Next

750.000 clients du tourisme médical se sont rendus en Turquie

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *