4 mars 2024

Madaëf restructure son parc hôtelier

La Société marocaine d’ingénierie touristique prévoit de céder un autre actif de Madaëf, filiale de la CDG, en l’occurrence l’hôtel Semiramis de Marrakech, après les hôtels de Tichka (138 chambres) et Riad Salam à Ouarzazate (construit en 2 kasbahs en pisé totalisant 8 chambres, 37 suites junior et 17 suites senior). 

Sans doute, ce mouvement s’inscrit dans la volonté de Madaëf de restructurer son portefeuille hôtelier à l’échelle nationale, en l’orientant plutôt sur le thermalisme dont Vichy My Yaacoub est jusqu’ici le porte-étendard, en plus du tourisme golfique, activité à travers laquelle Madaëf a fortement brillé.

L’hôtel Semiramis, situé en face du Tichka Marrakech sur l’avenue Abdelkrim El Khattabi, est un établissement quatre étoiles qui compte 180 lits et suites, s’étendant sur un vaste terrain de 4 hectares. Dans les années 2000, il avait été confié en gérance libre au groupe Kenzi, après avoir été la propriété de la CIH Bank.

Cette démarche de cession s’aligne sur la nouvelle feuille de route stratégique du tourisme, visant à consolider l’offre hôtelière existante. Elle comprend la reprise des établissements hôteliers fermés ou en difficulté, leur mise à niveau, et la professionnalisation de leur gestion. L’objectif ultime est de réintroduire ces actifs dans l’appareil productif, renforçant ainsi la compétitivité du secteur touristique.

La stratégie de Madaëf, à travers ces cessions et restructurations, s’inscrit dans une vision globale visant à dynamiser le secteur touristique marocain en adaptant son offre aux exigences actuelles du marché et en garantissant une gestion professionnelle de ses établissements.

Read Previous

Casablanca célèbre le Nouvel An Amazigh

Read Next

La réhabilitation du parc touristique Bouhachem activée

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *