22 juillet 2024

Les CRTs du Maroc se donnent rendez-vous à Rabat en septembre

Comme révélé exclusivement par Premium Travel News le lundi 11 juin (https://premiumtravelnews.com/2024/06/11/rencontre-des-crts-du-royaume-a-casablanca-pour-la-bonne-cause/), les CRTs du Maroc se sont réunis hier mardi 12 juin dans le cadre très inspirant du Royal Mansour Casablanca pour échanger sur le rôle stratégique de chaque CRT dans le développement touristique régional ainsi que des impératifs qui s’imposent en termes de marketing des territoires, sachant par définition que les CRT sont la seule corporation professionnelle à comprendre les 3 collèges, ce qui en soi constitue une force décisionnel appelée à s’harmoniser davantage et collectivement sur le terrain.

Les Présidents des CRTs présents ou représentés ont, chacun, mis en lumière son fonctionnement software et hardware avec, cependant, comme dénominateur commun le retard mis dans la livraison des dotations financières qui prennent entre 3 à 9 mois, ce qui est évidemment préjudiciable pour l’activation des campagnes promotionnelles saisonnières régionales. Handicap qui diffère toutefois de Conseil à Conseil, selon son état de santé financier en termes de cotisations des membres.

Tous s’accordent, en effet, que l problème de rareté des ressources financières est un élément bloqueur d’initiatives constructives, de fonctionnement et d’ambitions porteuses. Pour y remédier, ils proposent que les recettes de la TPT soient réinvesties dans les dotations financières annuelles accordées par l’ONMT à chaque CRT, dans un contexte national délicat où la Loi de Finances 2024 ne prévoit que 2,2% de budget alloué au secteur du tourisme.

A côté de cela, le collectif révèle également 3 contraintes majeures :

-Les accords contractuels soumis aux partenaires publiques ne sont généralement co-signés par ceux-ci qu’une année après.

-Les réglementations comporteraient des points manquant de souplesse et de marge de manœuvre permettant le fonctionnement des CRTs dans un environnement favorable, en synergie avec la feuille de route régionale et la réalité du terrain.

-Le manque constaté, la plupart du temps, dans le degré d’implication des associations professionnelles membres des CRTs et, partant, des cotisations qui se font attendre, etc.

Il faut reconnaître que cette réunion des CRTs du Maroc représente une première du genre que Casablanca a eu l’honneur d’abriter dans le plus somptueux palace de la métropole, avec la perspective d’élargir l’horizon des réflexions et de bonnes surprises en septembre prochain à Rabat. De la sorte, les Conseils, avec à leur tête des Présidents militants, ont prouvé, une fois de plus, qu’ils constituent réellement une veille stratégique avec les wilaya, les élus et, bien sûr, l’ONMT…

Read Previous

De belles surprises pour l’éductour espagnol en visite à Casablanca

Read Next

La ministre du Tourisme en Sahraouie citoyenne

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *