22 juillet 2024

Park Hyatt Marrakech ouvre ses portes 

Le Park Hyatt Marrakech, premier du genre au Maroc, ouvre ses portes ce lundi 1er juillet 2024 dans le complexe de golf Al Maaden à Marrakech. Fruit d’une collaboration avec la résidence d’activités Ifitry, l’hôtel s’étend sur 7,5 hectares et se compose de 16 pavillons autour d’un patio central en zéolite, abritant 130 chambres et suites résidentielles.

D’architecture contemporaine de luxe, inspirée des traditions arabo-berbères, met en valeur les panoramas environnants. La décoration, réalisée par l’architecte d’intérieur Imaad Rahmouni, met en scène plus de 700 œuvres d’artistes marocains et internationaux.

Le Park Hyatt Marrakech propose une offre gastronomique variée, notamment la brasserie arabesque Tfaya avec le chef marocain Issam Rhachi, le restaurant Le Pavillon pour des repas légers en bord de piscine, et l’espace social emblématique The Living Room. Avec près de 50 établissements dans le monde, la marque Park Hyatt se distingue par ses détails soignés et sa cuisine de renom.

Les 130 chambres et suites résidentielles présentent des tapis berbères tissés à la main en pure laine et des têtes de lit représentant le motif Tataoui (une technique de toiture locale en branches de laurier).

Dans le hall, une suspension magistrale de près de 600 pièces de céramique fabriquées à la main par l’artiste Mouna Charrat orne le plafond, représentant une constellation de météorites.

Les panneaux muraux en terre crue contrastent avec deux peintures abstraites de l’artiste italien Gianni Lucchessi.

Ainsi, le design mélange avec élégance les influences marocaines traditionnelles et l’esthétique contemporaine pour créer un luxe raffiné et une expérience immersive dans la culture locale.

A préciser que Park Hyatt Marrakech appartient au groupe hôtelier Hyatt Hotels Corporation. Le complexe a été développé par le fonds d’investissement hôtelier marocain le groupe Alliances.

Read Previous

Perla Del Mar Chiringuito: La joie de vivre…

Read Next

La destination de l’Oriental face aux défis de développement

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *