9 décembre 2022

Les loueurs de voitures appellent à de l’équité

Légitime que les corps de métiers du tourisme qui ne se retrouvent pas dans les 5 mesures adoptées par le Gouvernement montent au créneau et rappellent à l’ordre l’administration du Tourisme, sachant qu’ils font bien partie de cette industrie pour être traités comme tel. D’ailleurs, c’est trop clair pour être expliqué et réexpliqué.

En effet, au lendemain de l’annonce des 5 mesures adoptées, les loueurs de voitures ont été les premiers à s’exprimer sur la question en publiant un communiqué cosigné par 4 corporations professionnelles de ce secteur, à savoir : La Fédération des Loueurs d’Automobiles Sans Chauffeur au Maroc (FLASCAM), le Syndicat Patronal National des Loueurs de Voitures (SPNLV), la Fédération des Associations de Location au Maroc (FALAM) et le Syndicat National des Professionnels de Location de Voitures (UMT).

«Nous faisons partie intégrante du système économique et social du tourisme dont 99% sont constitués de petites et moyennes entreprises opérant dans le secteur qui comporte 7000 sociétés en attente de trouver des solutions et procédures pour les sauver de la faillite, afin de leur éviter de s’ajouter aux 3000 entreprises ayant déjà déclaré faillite», expliquent les 4 corporations de loueurs de voitures qui attribuent la marginalisation de leur secteur comme un acte discriminatoire et irresponsable, une condamnation sans appel d’un maillon important de la chaîne touristique. « Notre nombre de transactions pour la même période et par rapport aux années précédentes a diminué de plus de 80%. Nous sommes au bord du gouffre, à bout de souffle, en désespoir de cause », argumentent-ils, avant d’ajouter que leur exclusion va certainement les porter à fermer et mettre involontairement des milliers de famille à la rue.0

Se considérant orphelin du contrat-programme signé avec l’Etat en août 2020, le secteur des loueurs de voitures se dit à la limite de la patience et appelle à de la bienveillance gouvernementale avant qu’il ne soit trop tard, en lui appliquant les mesures adoptées, tant en souplesse fiscale, de crédits, etc.

Read Previous

2ème édition du Rallye Dakhla- Guerguerat (3-6 février)

Read Next

Nouveau restaurant asiatique au Casa José Bouskoura

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular