6 décembre 2022

La position de la FNAAVM face au Plan d’Urgence Touristique

Plutôt diplomate, la réaction de la FNAAVM face aux mesures exclusives prises par le Gouvernement en faveur du secteur touristique, bien que les agences de voyages aient été délibérément marginalisées des bénéficiaires des dites mesures. Plutôt explicatif que revendicatif, comme on pouvait normalement s’y attendre, le courrier envoyé à Mme la Ministre du Tourisme verse dans la courtoisie sans vélocité mais plein de messages aisés à en deviner le contenu.

Et si ledit courrier se démarque nettement des montées au créneau chevaleresques constatées ailleurs, souvent expéditives et rarement contenues, la FNAAVM donne l’impression que l’espoir est toujours permis de voir les voyagistes rallier les rangs des hôteliers pour obtenir gain de cause.

Voici, ci-après, le texte du courrier adressé à Mme la Ministre du Tourisme :

« La Fédération Nationale des Associations Régionales des Agences de Voyages du Maroc et l’ensemble de ses membres vous expriment leur sincère gratitude pour les efforts pertinents que vous ne cessez de mobiliser pour le soutien et l’accompagnement du secteur touristique national.

Le lancement du plan d’urgence pour le soutien du secteur dénote sans ambages de la prise de conscience, par le gouvernement, de la gravité de l’impact de la crise mondiale ayant affecté la totalité des chaines de valeur qui le composent, mais aussi de l’urgente nécessité voir, de l’obligation, pour des pouvoirs publics, de le soutenir en lui assurant toutes les conditions qu’exigent le confortement de sa résilience et sa relance.

Nous prenons à cet égard acte de la teneur de ce plan de sauvegarde et nous relevons pour le déplorer profondément, que les mesures mobilisées sont non seulement en inadéquation avec l’exigence d’un redéploiement d’un secteur dont le poids économique et social est important eu égard à la production des richesses qu’il génère, mais aussi compte tenu des mesures discriminatoires qui les caractérisent, particulièrement par rapport à un pan focal de l’activité touristique, le secteur des agences de voyages à qui le plan de sauvegarde fait place nette sans aucune raison objective.

En effet, Madame la Ministre, le secteur des agences de voyages déploie une activité réglementée sous la tutelle exclusive de l’autorité publique en charge du tourisme a été depuis toujours et sans conteste la cheville ouvrière du développement constant du secteur dont il a été le pionnier et entend le rester.

Il a été et restera toujours également le principal propulseur de la prospérité du secteur touristique de notre pays et de ses opérateurs moyennant une transformation et une modernisation profonde de leur gouvernance (digitalisation), la mise à niveau de leur capital humain et leur assistance et appui pour la reconquête rationnelle des parts de marchés.

C’est dans ce cadre que nous sollicitons Madame la Ministre votre appui et votre accompagnement, conscient de la haute idée qui est la vôtre du rôle important du secteur des Agences de Voyages dans le développement du secteur dans sa globalité ».

Read Previous

L’ARIH Casablanca-Settat se réunit avec ses hôteliers

Read Next

Ce qu’attendent les transporteurs touristiques de l’administration du Tourisme

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular