29 novembre 2022

Les pilotes stagiaires de la RAM perplexes

En prenant la décision responsable de « punir » par voie de justice ses pilotes stagiaires ne pouvant restituer les sommes versées par la compagnie nationale pour les former à Toulouse, le scandale s’installe. Surtout que les dits stagiaires ont tout simplement été remerciés, ce qui, en principe, les dédouane de tout dommage délibéré.

Pas de chantage ni crise sociale, la RAM doit être un parfait exemple pour le Patronat Marocain! Traiter mal les pilotes cadets c’est très mal perçu par la clientèle et peut-être va alimenter une véritable revanche dans quelques années pour le traumatisme subi. 

Si toujours un compromis d’entente il y aura, quel moral auront ces pilotes stagiaires pour piloter un avion de ligne en toute confiance et sécurité des passagers ? Attention !

Franchement, les efforts à l’amiable sont obligatoires pour les différentes parties vu le cas de force majeure Covid-19.

Rappelons les faits. La suspension des pilotes stagiaires a consisté en un gel de leur bourse de vie et leur couverture sociale pour une période d’environ deux ans les plongeant ainsi dans un désarroi total qui a engendré plusieurs troubles économiques, sociaux et psychologiques.

« Profitant de la conjoncture, la direction de la compagnie nationale ne cache plus son ambition de vouloir contourner et se dédouaner de ses responsabilités contractuelles qui le lient avec ses pilotes », note la Coordination des Pilotes Stagiaires de la RAM dans un communiqué. En effet, la direction aura, selon la Coordination, déployé plusieurs moyens de pression afin de faire signer ces pilotes des contrats complètement différents et avec un organisme tiers loin de tous les accords antérieurs conclus au début de leurs formations.

« Fidèles à nos engagements avec Royal Air Maroc et suivant une volonté patriotique qui voue nos compétences à servir notre royaume, on annonce la constitution de la Coordination des Pilotes Stagiaire Royal Air Maroc (CPS RAM). Par le biais de cette coordination, on espère nous faire entendre par les partis concernés afin de trouver une solution juste qui nous permette de représenter au mieux notre royaume en portant fièrement les couleurs de Royal Air Maroc », lit-on dans le communiqué.

Au vu de ce qui a été dit, une assemblée générale a été tenue le 19 février 2022 à Casablanca qui a donné lieu à la constitution du bureau, la discussion et l’approbation du dossier de crise et des revendications.

La CPS RAM invite les responsables, le ministère de tutelle ainsi que tout parti concerné à intervenir au plus vite afin de résoudre cette crise en essayant d’instaurer un dialogue qui ne pourra qu’être bénéfique pour les pilotes stagiaires ainsi que Royal Air Maroc.

Read Previous

Ça colère chez les bureaux de conseil et de formation

Read Next

L’Onmt signe avec Tripadvisor

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular