1 décembre 2022

Sefrou inaugure sa station Trail (22-23 octobre 2022)

Vivement le tourisme rural à Sefrou où l’écologie est prédominante partout, favorisant le développement durable du segment nature, randonnées et tourisme sportif qui a besoin, pourtant, d’être suffisamment capitalisé à travers des partenariats ciblés d’investissement et d’appui.

Justement, dans ce cadre, l’Association M’Daz pour le développement Touristique, très active dans le développement du tourisme durable à Sefrou et son arrière-pays, procède, en partenariat avec « Onpiste.com Group Rossignol », référence très solide dans le domaine, à l’inauguration de la Station Trail le samedi et dimanche, 22 et le 23 Octobre 2022 à Dar El-Fakir (Tazouta, Province de Sefrou). Il s’agit de l’ouverture d’une destination internationale Outdoor à moins d’1h.30mn de l’aéroport et de la ville Impériale de Fez. Un événement en avant-première qui devait avoir lieu vers fin 2019 mais reporté à cause des restrictions sanitaires et de la crise du tourisme.

La nouvelle structure a le mérite de contribuer au développement du tourisme durable dans la région, surtout dans les 3 villages cibles de Tazouta, Aderj et Sjkoura et, par la même occasion, de contribuer à la promotion du tourisme de montagne, les arts locaux et le patrimoine rural authentique via le sport de nature, sachant que le nouveau projet est entièrement dédié aux touristes sportifs.

Cette action a requis l’adhésion et les encouragements de  la Commune Rurale et à l’abnégation continue de l’Association M’Daz, présidée par Omar Azizi, professionnel hôtelier de longue date et enfant de Sefrou, pour permettre à un tel projet touristique national durable de voir le jour. « Nous avons veillé à déployer toute notre énergie pour faire éclore ce projet dont l’objectif premier est basé sur la valorisation et la préservation du patrimoine et les arts de montagne. Un challenge audacieux que nous allons le gagner », affirme le Président de l’AMDET.

A rappeler que l’arrière-pays de Sefrou offre un paysage magnifique et majestueux se dresse devant vous, surgi du fin fond de l’histoire d’une population fière du Moyen-Atlas: les 2 villages Berbères situés en hauteur de Tazouta et Aderj, peu connus mais favorables pour les produits de niche, surtout leur Station de Trail, la première du Maroc à être 100% dédié au Trail, proposant des parcours, des services et des outils à la fois aux débutants et aux passionnés à la recherche de quoi organiser des stages ou des week-end complets dans un environnement fantastique.

En plein cœur d’un paysage lunaire fait de plateaux en calcaire, le village de Tazouta  offre un panorama surréaliste propice aux randonneurs, traileurs et vététistes pour une escapade hors du temps dans une nature géologique favorisant la pratique sur un terrain accidenté d’une grande richesse technique. Mais la beauté verdoyante prend vite le dessus par des vallées, de forêts et de cultures agricoles irriguées par une eau limpide des sources, rappelant ce qui c’est que le véritable bio au plus irréductible des gourmets délicats et adeptes du manger sain bercé par un vent bienfaisant. Une agréable plongée revigorante dans un environnement rural apaisant tout autant qu’une population affable et attachante avec, pour mot d’ordre, la sincérité. Quel plaisir on ressent au milieu d’une grande variété florale qui jalonne les parcours où trônent figuiers de barbarie, oliviers, caroubiers, genévriers, thuyas, frênes, menthe sauvage et thym, de quoi faire oublier ces instants torrides où le spectre du Corona hante les esprits et malmène les âmes. Toutes ces senteurs de la terre emplissent les sens de bien-être et d’apaisement dont on a besoin de nos jours. On se croirait dans un petit paradis où tout tourne parfaitement bien, sans chichi et sans fards.

Confortablement installé dans son amazighité, ce village perpétue sa mémoire dans son folklore et sa gastronomie particulièrement authentique où le couscous berbère semble roi fait à base de produits locaux. Défiant le temps, il remonte loin dans l’histoire, d’après ce qu’on nous a dit. « C’est le lieu de localisation de la tribu d’Aït Mourghi, qui compte pour la confédération d’Aït Youssef. Un territoire au caractère géologique très fort, plusieurs carrières d’aragonites et de marbre blancs y sont exploitées. La formation prochaine d’un lac ne manquera pas, après achèvement prochain des travaux du barrage, donner un coup de pouce à la renommée touristique de ce site à peine à une heure de la cité royale de Fez», nous révèle un restaurateur traditionnel, pur produit de ce bled. En effet, tout un système de produits de niche seront développés autour du barrage, comme le trekking, le trail, etc.

Read Previous

Nouvelle campagne « Ntla9awfbladna » de l’ONMT

Read Next

Le Maroc, destination du mois pour routard.com

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular