1 décembre 2022

La haute couture marocaine s’expose à Washington

L’ambassadrice de la mode marocaine à l’internationale, Fadila El Gadi (FEG) expose ses tenues dans la galerie centrale du siège de la très prestigieuse institution financière : Le Fonds Monétaire International, à Washinton.

Fadila El Gadi, la créatrice de mode marocaine la plus sollicitée à l’internationale, expose ses tenues du 10 jusqu’au 16 octobre 2022 à Washington au sein de la galerie centrale du Fonds Monétaire International, l’institution financière la plus prestigieuse du monde.

Connue et reconnue par son travail qui allie l’extrême raffinement de la broderie et la fluidité des découpes les plus modernes aux étoffes les plus précieuses, Fadila El Gadi, exporte le savoir-faire made in Morroco à travers le monde depuis plusieurs années et ses modèles défilent sur les catwalks de plusieurs capitales mondiales (Paris, Rome, Madrid, Amsterdam, Panama…) .

L’alliance des traditions ancestrales que tient à préserver Fadila El Gadi et du chic empreint de sobriété de ses modèles séduisent une clientèle cosmopolite. Plusieurs grandes stars internationales actrices, femmes de lettres et des médias, femmes politiques… ont été séduites par les créations subtiles et élégantes de Fadila El Gadi, à l’instars de Ivanka Trump, Léa Salamé, Barbara Streisand, Arielle Dombasle, Daniel Auteuil, Will Smith…

La plus marocaine des prêtresses de la Couture à porter, qui s’est initiée aux rudiments de la broderie dans des ateliers d’artisans slaouis durant son enfance, a fondé, en 2016, L’école de broderie de salé pour la préservation et la valorisation du patrimoine culturel marocain. L’école assure une formation aux jeunes issus de milieux défavorisés aux métiers liés aux arts de la broderie.

Read Previous

La force d’emploi d’Alstom au Maroc

Read Next

La ministre du Tourisme au Japon

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular