22 juillet 2024

Point de vue sur la stratégie estivale 2024 de la RAM

Royal Air Maroc a récemment dévoilé son ambitieux plan pour l’été 2024, visant à répondre à une demande croissante en renforçant sa flotte et en augmentant considérablement son offre de vols. Cette initiative comprend l’introduction de nouveaux avions et l’expansion de ses routes internationales et domestiques. RAM prévoit ainsi d’accueillir plus de 6,5 millions de passagers vers plus de 90 destinations mondiales. Avec une augmentation de plus de 300,000 sièges par rapport à l’année précédente, particulièrement concentrée sur l’Europe, l’Amérique du Nord, le Moyen-Orient, et l’Afrique, RAM cherche à répondre aux besoins croissants des Marocains du monde entier désirant voyager vers leur pays d’origine pendant la saison estivale.

Ok, la RAM met l’accent sur l’amélioration de l’efficacité opérationnelle et la qualité du service client, promettant une meilleure expérience pour les passagers grâce à des moyens techniques et humains accrus. L’introduction d’avions de dernière génération affrétés auprès de partenaires renommés renforce l’engagement envers la sécurité et le confort, conformément aux normes internationales.

Mais malgré ces avancées, il semble évident de rester prudent quant à la capacité réelle de RAM à maintenir une qualité de service dans le cadre d’une expansion aussi rapide. Des augmentations substantielles de capacité peuvent parfois entraîner des défis opérationnels comme d’habitude, tels que des retards, des annulations et une qualité de service dégradée, surtout si les ressources humaines et logistiques ne sont pas assez préparées pour suivre le rythme de l’expansion annoncée.

Seul un équilibre prudent entre expansion et efficacité opérationnelle permettra à RAM de véritablement répondre aux attentes élevées de ses clients tout en assurant un développement durable pour l’avenir.

Déjà pour renouveler et développer sa flotte aérienne de manière ambitieuse, la RAM devrait galérer face aux aléas financiers qui la tenaillent sans parler des soubresauts internationaux. Certes, la compagnie nationale vise à quadrupler sa flotte, passant de 50 à 200 avions d’ici 2037, afin de pouvoir desservir 143 destinations et transporter 31,6 millions de passagers, mais cela représente un défi logistique et financier lourd pour ses épaules.

Devenir un « transporteur global » en développant un hub transcontinental nord-sud et est-ouest, ainsi qu’un réseau national transversal est très ambitieux qu’il faut en principe applaudir chaudement. Toutefois, cela implique la revisite en profondeur de son business-modèle et son réseau de destinations. Là est toute une histoire…

On peut s’interroger quand même sur la capacité de la RAM à répondre efficacement aux grands événements internationaux prévus au Maroc, comme la Coupe du Monde 2030, en étant en mesure de transporter sa part d’afflux important de passagers.

Autant de défis et d’autres qui peuvent perturber l’élan affiché d’expansion ambitieuse de sa flotte et de son réseau, son adaptation aux grands événements, sa transition environnementale et le renforcement de son image de marque.

A Dieu ne plaise!

Read Previous

Finies les files d’attente aux aéroports ?

Read Next

Casa s’anime!

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *