6 juin 2023

Comment révolutionner la communication touristique ?

« Mettez les gens au premier plan ! » était le message central alors que l’OMT réunissait des experts mondiaux en image de marque, des journalistes et des créateurs de contenu pour repenser les récits autour des communications touristiques.

Dans le cadre de la 118e session de son Conseil exécutif à Punta Cana, l’OMT a organisé une session thématique spéciale. Parallèlement à l’évaluation de l’évolution des communications touristiques, la session a vu des experts de premier plan explorer les opportunités actuelles et futures pour présenter plus efficacement le tourisme comme un moteur essentiel du développement, à la fois dans les médias traditionnels et sur les plateformes de contenu.

« Nouveaux récits dans le tourisme »

Avec le tourisme en tête de l’agenda politique comme jamais auparavant, l’OMT est à l’avant-garde du changement dans les communications touristiques, en mettant davantage l’accent sur le pouvoir unique du secteur en tant que moteur de développement et d’opportunités. Le Secrétaire général Zurab Pololikashvili a déclaré : « Nous avons fait d’énormes progrès ces dernières années pour rendre la pertinence du tourisme plus visible et plus appréciée, par les gouvernements et par les touristes eux-mêmes. Mais nous devons le rendre encore plus clair. Pour cette raison, l’OMT est travaillant à construire un nouveau récit autour du tourisme en tant que force de développement et de transformation. »

La session thématique a offert une plate-forme pour mettre en relation les créateurs de contenu avec les éditeurs et les nouvelles plates-formes médiatiques, l’OMT servant de pont entre les deux.

Les experts en image de marque et médias mènent le changement

-Représentant le leader mondial Interbrand, Pedro Zarzalejos, directeur associé, Stratégie et Borja Borrero, directeur exécutif Iberia, EMEA & Latam ont tracé l’évolution de l’image de marque et analysé son impact sur le secteur du tourisme.

Michael Collins , fondateur et directeur de Travel Media , a donné un aperçu de l’évolution des relations entre les organisations de gestion de destinations (DMO) et les éditeurs, journalistes et créateurs de contenu.

Instagram et Meta : garder le contenu pertinent

L’OMT s’est associée pour la première fois à Instagram en 2021 , d’abord pour aider à diriger la reprise après les effets de la pandémie, puis pour donner aux destinations les moyens d’adopter la narration numérique. À Punta Cana :

-Sur Instagram, Ernest Voyard, directeur des politiques publiques , a noté comment les créateurs vont de plus en plus au-delà du contenu ambitieux lié aux voyages et se concentrent plutôt sur les questions de durabilité et d’immersion totale dans les destinations.

-De Meta, Sharon Yang, directrice des affaires extérieures , a noté comment la plate-forme a connu une évolution vers les créateurs fournissant du contenu informatif sur le tourisme et les voyages, s’éloignant à nouveau des images et des films plus ambitieux.

D’éminents journalistes et rédacteurs en chef de la République dominicaine ont évalué comment placer le tourisme à l’ordre du jour éditorial à tous les niveaux.

-Les discussions étaient animées par la directrice de Diario Libre, Inés Aizpún, la directrice d’El Día José Monegro et l’ambassadeur de la mission permanente de la République dominicaine auprès de l’OMT Aníbal de Castro.

-Le panel a souligné l’ importance de diversifier les messages principaux , en mettant l’accent sur tout, du tourisme cinématographique et télévisuel au tourisme gastronomique.

Créateurs de contenu : sensibilisation

Pour clôturer la session, l’OMT a accueilli des créateurs de contenu de premier plan pour donner leur avis d’expert sur l’évolution des tendances du contenu lié au tourisme : les créatrices d’Instagram Chloé Léger et Marion Payr , ont partagé leurs expériences de la République dominicaine du point de vue du tourisme et créateurs de voyages. Ils ont noté :

-Un intérêt croissant pour le contenu reliant le tourisme à des questions telles que l’autonomisation des femmes, le développement communautaire et la conservation de la faune.

-Une opportunité pour les créateurs d’influencer les choix de voyage et les comportements des touristes, notamment en incitant les jeunes consommateurs à voyager de manière plus responsable et éthique

(Source : Organisation Mondiale du Tourisme)

Read Previous

Le CRTCS se réunit avec les opérateurs d’El Jadida

Read Next

L’artisanat marocain participe pour la 1ère fois à l’ICFF de New York

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular