29 mai 2024

Marrakech le Colloque international sur les parcs nationaux méditerranéens de montagne 

A l’occasion de la célébration du 80ème Anniversaire de la création du Parc National de Toubkal, l’Agence Nationale des Eaux et Forêts (ANEF), en partenariat avec l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, organise un colloque international, sous le thème « Les parcs nationaux méditerranéens de montagne : Enjeux de conservation et perspectives de développement » et ce, du 8 au 10 décembre 2022 en cours.

Pour ses initiateurs, ce colloque est une occasion pour établir un état des lieux des travaux de recherche réalisés sur le territoire du Parc National de Toubkal, et permettre à la communauté scientifique de partager ses expériences, et de débattre du sujet de développement de cette aire protégée. Une occasion notamment pourdiscuter des nouveaux défis auxquels font face les parcs nationaux méditerranéens et marocains dans ce contexte des changements climatiques globaux.

A cette occasion, il y’a lieu de souligner que , le Maroc fait partie de l’écorégion méditerranée, retenu parmi les 34 hotspots de biodiversité mondiale et y dispose de 40 types de grands écosystèmes naturels abritant de nombreuses espèces endémiques ou rares faisant de lui le deuxième pays riche en biodiversité dans le pourtour méditerranéen.

Par ailleurs, le Royaume du Maroc compte 10 parcs nationaux de grande importance pour la conservation, qui sont représentatifs de la quasi-totalité des écosystèmes du pays et présentant un fort potentiel de développement local, notamment en matière d’écotourisme.

Vue leur importance donc, la valorisation de ces parcs nationaux constitue un axe majeur de la stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 », lancée par S.M. Le Roi Mohammed VI Que Dieu L’assiste le 13 février 2020, en vue de faire de ces espaces protégés une destination phare pour l’écotourisme à travers la création d’une marque «Parc National», le marketing de ses produits et services labellisés, le développement d’une infrastructure adéquate et la création de parcours naturels adaptés aux adeptes de la nature.

A rappeler que parmi les 10 parcs que compte le Royaume, le Parc National de Toubkal (PNTb) est le 1er parc national fondé en 1942, dans le but de préserver un échantillon représentatif de la haute montagne marocaine. Avec son amplitude géographique et écologique, cette aire protégée présente une diversité et une richesse inégalables qui font de cet espace un territoire d’exception avec des écosystèmes de Genévrier thurifère, de chênes verts et de coussinets d’altitude et abritant une faune caractéristique, avec la plus importante population de Mouflons à manchettes de l’Afrique du Nord, ainsi qu’une considérable avifaune nicheuse dont principalement l’Aigle royal et le Gypaète barbu. Le PNTb se situe en outre au cœur d’une réserve de ciel étoilé en devenir, dénommée « Atlas DarkSky Reserve » et qui présente un intérêt pour le développement de la recherche scientifique.

Cette rencontre scientifique, qui se tient du 8 au 10 décembre 2022 à la Faculté des Sciences -Semlalia – de Marrakech, connait la participation de différents acteurs de la communauté scientifique nationale et internationale, et de gestionnaires d’aires protégées.

A travers un ensemble de panels, de conférences, de communications orales et de posters sur des thématiques riches et variées telles que « Biodiversité et Ecosystèmes », « Réserve de ciel étoilé », « Géodiversité et paysages » ou « Gestion, conservation, valorisation des ressources et développement durable », cet événement présente l’occasion d’établir un état des lieux de quelques travaux de recherche réalisés ou en cours de réalisation sur le territoire du Parc national de Toubkal et sa périphérie, d’identifier les perspectives de recherche, de gestion et de valorisation des Parcs Nationaux Méditerranéens et leurs lacunes, d’échanger les expériences avec d’autres parcs nationaux méditerranéens en matière de gestion de la conservation de la biodiversité et de valorisation des paysages et des écosystèmes et de développer de nouvelles coopérations tout en consolidant les partenariats existants.

Les participants au colloque auront également à profiter d’une exposition sur les paysages gravés du Haut Atlas élaborée par l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) de Marseille en collaboration avec l’Université Cadi Ayyad, l’Université Mohamed V de Rabat et l’Institut Royal de la Culture Amazighe. Une visite de terrain est également prévue au profit des participants au niveau du circuit vert de Tamadote et de l’écomusée du Parc national de Toubkal.

Mohammed Drihem

Read Previous

Flydubai lance une opération de recrutement au Maroc

Read Next

Situation du trafic aérien mondial

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *