22 février 2024

Casablanca With Love toujours!

Casablanca est actuellement en pleine effervescence pour se repositionner comme il se doit sur les plans MICE et culture, au grand bonheur des professionnels locaux patients mais ambitieux.

En effet, atteint d’une dynamique sans précédent, le CRT Casablanca-Settat multiplie ses actions de sensibilisation des intervenants institutionnels pour doter la métropole des outils nécessaires à son développement touristique, digne de sa renommée internationale, particulièrement dans les segments congrès vu son caractère moderne, la présence de grandes enseignes hôtelières, du plus grand aéroport du Maroc hub sur l’Afrique et le monde, la disponibilité des multinationales internationales, le plus grand nombre de centres culturels au Maroc, etc.

Bien sûr, l’ouverture imminente du très attendu Grand Théâtre de Casablanca ne manquera pas de booster l’événementiel dans la destination, mais l’éventuelle exploitation de la Foire de Casablanca serait également opportune pour atteindre cet objectif. Toutefois, les infos rassurantes en train de bruiter parlent d’une réelle prise de conscience sérieuse du Conseil de la Région et de la Mairie pour aménager un espace pouvant contenir 2000 personnes pour différents événements. Déjà la structure est là, ne restent que quelques travaux d’aménagement et de mise au goût du jour pour abriter un formidable espace dédié aux congrès, MICE et expositions, au lieu de garder toujours ces innombrables blocs destinés aux patients Covid qui ne courent plus les rues. C’est l’ambition toute faite du CRTCS, de ces partenaires et du collectif professionnel satisfait du regain de confiance en la destination et de la mobilisation des pouvoirs publics pour la bonne cause. Certainement les horizons sont meilleurs et l’investissement ne chôme pas à travers les nouvelles ouvertures d’hôtels et appart-hôtels, pourvu que le taux des nuitées suive et le fameux « week-end casaoui » soit bel et bien de retour.

Autre info tout aussi réjouissante réside dans la livraison prochaine de l’église du Sacrée Cœur reconvertie en espace dédié à la culture et des arts. Son appellation n’est pas encore décidée mais celle avancée par le CRTCS est plus que tentante : « « La Fondation du Monde Africain et Occidental pour le Rayonnement International de la Culture ». En fait, pourquoi pas ? Le nouvel espace bien positionné en termes de structure, gagnerait à donner ainsi la main à une autre structure, sans en altérer le charme, à portée civilisationnelle universelle, d’interaction culturelle entre les peuples Une sorte réceptacle culturel où chaque pays sera le bienvenu, au nom de la culture et de l’amitié entre les peuples. Une structure qui tournerait toute l’année avec des plannings élaborés à l’avance et des réservations bien établies. Tout autour du concept, se tisseraient différentes rencontres de la culture, de l’art, de la musique, du théâtre, etc. Reste un détail qui, semble t-il, pèse de tout son poids sur la commercialisation touristique de toute la région à priori, vaste territoire d’ailleurs qui compte 9 villes et provinces et ne se réduit pas seulement à « Casablanca-Settat ». La décision administrative de l’appellation ne reflète pas en vérité l’ambition touristique régionale des professionnels car fait l’ombre à des produits intéressants qui ne se trouvent pas nécessairement à Casablanca ou à Settat mais bien ailleurs. Peut-être que « Casablanca Atlantique » ou autre appellation qui s’y apparente irait mieux…

Read Previous

Exposition atemporelle de Cy Twomby au Musée Yves Saint Laurent Marrakech

Read Next

Mode: Nouvelles chaussures luxe inspirées de la culture marocaine

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *