26 mai 2024

Marrakech mieux reconnectée aux long-courriers, mais…

La dynamique de la croissance de l’activité touristique dans la Région Marrakech-Safi est marquée par le retour des connections aériennes long- courriers qui représentent une opportunité pour atteindre des marchés lointains en Asie, Océanie, Europe Centrale et en Afrique.

Qatar Airways, l’une des compagnies aériennes leaders dans le monde, est fière d’annoncer le lancement de son nouveau vol direct reliant Doha, la capitale du Qatar, à Marrakech, l’une des destinations les plus prisées du Maroc. Ce nouveau vol sera opéré quatre fois par semaine, offrant ainsi aux voyageurs une plus grande flexibilité et une connectivité optimale entre les deux villes.

Le Conseil Régional du tourisme Marrakech-Safi en partenariat avec l’ONMT et l’ONDA a réservé un accueil aux passagers du vol inaugural le vendredi 30 juin 2023 à 17h30 marquant ainsi une nouvelle étape pour la destination Marrakech à travers cette route directe vers des marchés à fort potentiel tel que : pays du Golfe, Chine, Japon, Corée du Sud, Australie…

La compagnie aérienne s’est engagée à offrir une expérience de voyage inégalée à ses passagers à bord des avions modernes Boeing 787-8 et spacieux de Qatar Airways d’une capacité de 232 sièges dont 22 sièges business class. Les passagers pourront profiter d’un confort exceptionnel, d’une cuisine raffinée, d’un système de divertissement primé et d’un service attentif de l’équipage de cabine.

Il est à rappeler que durant les 5 premiers mois 2023 (janvier – mai 2023) Marrakech a enregistré plus de 3.689.415 nuitées touristiques avec une progression de +12%, et un taux d’occupation dans les unités hôtelières classées 68% (5points plus que 2022), tandis que l’aéroport Marrakech Menara a accueilli,  durant les 5 premiers mois de 2023, 2 686 278 passagers en réalisant une progression de +65% par rapport à 2022.

Des prouesses qui, certes, confirment la destination dans son leadership national puisqu’elle rafle tous les indicateurs légitimes de bonne santé touristique, ce qui n’empêche pas pour autant la prolifération effrénée de pratiques tarifaires dangereuses privilégiées par une majorité d’établissements hôteliers, risquant de porter, de la sorte, un coup à la confiance commerciale avec ses partenaires fournisseurs, agences de voyages et TO.

Grisés, en effet, avec la forte demande en chambres pendant les vacances prolongées de l’Aid Adnane, certaines unités, nombreuses d’ailleurs, frôlent le tarif double, tournant le dos aux agences de voyages avec lesquelles elles ont l’habitude de faire du business en préférant traiter directement avec les clients nationaux au prix fort et ce, en l’absence de contrôle et d’éthique.

Le plus alarmant est cet acte irréfléchi d’envoyer balader ses partenaires TO pour un profit démesuré à court terme, ce qui peut installer une crise de confiance en la destination et réorienter la programmation de ces TO vers d’autres villes tout aussi animées, authentiques et moins chères, où les hôteliers n’ont pas d’yeux plus grands que le ventre…

Read Previous

Projet d’animation et de loisirs à Bouzinka

Read Next

Le Maroc participe aux championnats du monde de rafting en Italie

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *