25 juin 2024

Jet2.com et Jet2holidays desserviront Marrakech et Agadir depuis 6 aéroports anglais

Jet2.com et Jet2holidays ont récemment marqué un tournant aérien majeur au Maroc en signant un accord historique avec l’Office national marocain du tourisme. L’accord, officiellement conclu le 7 novembre lors du World Travel Market à Londres, est prévu pour les cinq prochaines années et promet certainement de stimuler la croissance touristique au Maroc, particulièrement sur Marrakech et Agadir.

La collaboration entre ces compagnies et l’ONMT comprendra une campagne de co-marketing assez ambitieuse, visant à mettre en avant les attractions uniques du pays pour les voyageurs du Royaume-Uni.

Suite à cette initiative, Jet2.com et Jet2holidays ont annoncé le lancement de vols réguliers toute l’année vers deux destinations phares du Maroc, Agadir et Marrakech. Avec jusqu’à 17 vols hebdomadaires partant de six aéroports britanniques, les compagnies offriront plus de 180 000 sièges en vente. Cette expansion permettra aux voyageurs de choisir parmi une variété d’options d’hébergement, comprenant une cinquantaine d’hôtels 4 à 5 étoiles à Marrakech et Agadir.

En outre, Jet2.com et Jet2holidays se sont engagés à offrir un éventail de choix complet, comprenant des escapades en ville, des vacances à la plage et bien plus encore. En annonçant des itinéraires exclusifs tels que Glasgow à Marrakech, Bristol à Agadir et Leeds Bradford à Agadir, les compagnies ont clairement affiché leur intention de rendre le Maroc accessible à un public plus large.

Ce développement majeur ouvre de nouvelles perspectives passionnantes pour les voyageurs et les agents de voyages indépendants, mettant en valeur le potentiel touristique exceptionnel du Maroc.

Toutefois, les importantes mesures financières actuelles consenties aux compagnies Fly pour augmenter le nombre de touristes et d’emplois, selon la feuille de route 2026/2030, sont sûrement très profitables pour drainer plus de touristes et visiteurs anglais. Cependant, on s’interroge si les mêmes conditions avantageuses de co-marketing territorial touristique sont également appliquées aux compagnies marocaines Ram et Air Arabia, par exemple. Mieux, est-ce stratégique, à terme négatif ou positif pour les compagnies aériennes marocaines ? D’après certains professionnels de Marrakech et d’Agadir, la feuille de route, dans son volet aérien, n’aurait pas encore construit les structures de concertation, pourtant si nécessaires exigeant rapidité… Ils ne comprennent pas pourquoi l’Office aurait « fait cavalier seul sans concertation préalable avec les 2 régions ».

Read Previous

Eductour: L’ONMT et le SETO unis pour relancer Marrakech

Read Next

Le tourisme viticole sera-t-il victimes des nouvelles mesures fiscales ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *