19 juin 2024

Le CRT Casablanca-Settat dévoile un plan d’action ambitieux pour 2024

Le Conseil Régional du Tourisme de Casablanca Settat a récemment dévoilé son plan d’action 2024 lors d’une rencontre avec la presse nationale, tenue le 23 mai 2024 au Movenpick Casablanca. Lors de cet événement, le point a été surtout mis par le Président Othman Cherif Alami sur le détail de ce plan d’actions soumis , d’ailleurs, à M. le Wali, ainsi que les grands rendez-vous prévus avec les partenaires publics.

Parmi les participants à cette conférence de presse, Mme Khadija Ouahimi, responsable des partenariats institutionnels chez Casa Event & Animation, qui a annoncé la nouvelle de la tenue de Casa Smart City prévue pour les 5 et 6 juin 2024.

La région de Casablanca Settat, malgré une légère stagnation de l’activité touristique au cours des trois premiers mois de l’année 2024, se prépare activement à accueillir d’importants événements tels que la CAN 2025 et la Coupe du Monde 2030. Dans ce contexte, le CRT-CS affirme son « engagement à dynamiser le secteur touristique local en mettant en place des projets d’envergure », tient à rappeler le Président du CRTCS. Avant d’ajouter que c’est avec le soutien bien impliqué et efficace du Wali de la région, M. Mohamed Mhidia, que « le CRT-CS aspire à renforcer ses capacités financières et stratégiques pour assurer la promotion efficace de la région. Actuellement doté d’un budget de 2 millions de dirhams de la part du conseil de la région et de 5 millions de dirhams de l’ONMT, le CRT-CS estime nécessaire de doubler son budget pour répondre aux défis à venir ».

Avec la dynamique sans précédent du CRTCS, il est clair que ses ambitions du pour le tourisme à Casablanca Settat sont tout aussi grandes. Avec l’objectif d’accueillir jusqu’à 6 millions de touristes d’ici 2030, dont un million de visiteurs d’affaires et de congrès, la région vise à renforcer son attractivité en mettant en œuvre divers projets d’infrastructures et d’événements.

Pour Othman Cherif Alami, le CRT-CS a élaboré un plan d’actions varié et ambitieux pour 2024. Parmi les initiatives lancées figure le « Rural Tourism Challenge », une compétition inter-écoles visant à valoriser le tourisme rural dans la région. « De plus, un projet de digitalisation des opérateurs du tourisme rural est en cours, soutenu par l’ONMT, afin de renforcer leur visibilité et leur potentiel commercial », déclare t-il.

Parallèlement, il souligne que le CRT-CS déploie des campagnes de communication digitale nationales et internationales, tout en travaillant sur la refonte de son site web pour offrir une expérience utilisateur améliorée. Des éductours sont également prévus pour promouvoir la région auprès des marchés espagnol et italien, tandis que des événements tels que le FIT (Forum Interactif du Tourisme) et le Forum Africain du tourisme de Casablanca sont organisés en partenariat avec Casa Event & Animation.

Pour réellement se prévaloir de sa vocation de destination Affaires, le Président du CRTCS estime, dans un contexte où les autorités régionales et nationales annoncent des projets d’envergure tels que le Grand Stade Hassan 2 de Benslimane, les infrastructures de transport RER et TGV avec des gares à l’aéroport de Casablanca et à Benslimane, ainsi que le Grand Palais des Congrès de Casablanca à Nouaceur, que le Conseil ambitionne de renforcer ses moyens financiers pour remplir sa mission première : la promotion de la région. 

Il rappelle, à ce titre, que lors de l’assemblée générale ordinaire annuelle du CRTCS à la Wilaya de la région, le Wali, M. Mohamed Mhidia, a exprimé son soutien et son étonnement positif face aux activités et réalisations du CRTCS. Il a souligné l’importance de rencontrer régulièrement le bureau exécutif pour débloquer les dossiers urgents du tourisme dans la région. Ainsi, le CRTCS cherche à être renforcé à la fois sur le plan financier et stratégique pour relever les défis à venir.

Actuellement, la région attire environ 1 million de visiteurs étrangers et 1 à 2 millions de visiteurs nationaux. Toutefois, d’ici 2030, elle vise à accueillir jusqu’à 6 millions de touristes, comprenant notamment 1 million de touristes d’affaires et de congrès, ainsi que 1 million de touristes pour le City Break. Pour atteindre cet objectif, « il est essentiel que les grands projets régionaux soient opérationnels plusieurs années avant l’échéance prévue », reconnaît-il.

Read Previous

Go Siyaha objet de toutes les convoitises 

Read Next

Signature du 5ème contrat d’application de Dakhla-Oued Eddahab

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *