30 mai 2024

Mme la Ministre du Tourisme préside à Casablanca une réunion sur la feuille de route région Casablanca-Settat

Le siège de la Wilaya de Casablanca Settat a abrité, aujourd’hui mardi 2 Mai vers 10h, une réunion présidée par Mme la Ministre du Tourisme autour du développement touristique de la région Casablanca-Settat en corrélation avec la feuille de route 2026-2030.

Madame la ministre a d’abord rappelé les principaux contours de la feuille de route ainsi que les leviers spécifiques à la région de Casablanca-Settat, tout en annonçant le positionnement de la région sur quatre filières touristiques importantes à savoir le City Break, le Tourisme d’affaires, les Circuits culturels et la filière Bord de mer, essentielle pour le développement du tourisme interne. Une invitation qui a été reçue avec beaucoup d’enthousiasme de la part des professionnels et des forces vives de la région qui ont exprimé leur mobilisation pour une mise en œuvre réussie de la feuille de route.

Cette rencontre à laquelle ont pris part, en plus de Saïd Ahmidouch, Wali de la région de Casablanca-Settat, Hamid Bentahar, Président de la Confédération Nationale du Tourisme et Othmane Cherif Alami, Président du CRTCS, plusieurs professionnels et intervenants publics et privés, a été l’occasion pour Othmane Cherif Alami de prononcer une allocution faisant part des efforts déployés par les acteurs du tourisme dans la région conjugués à ceux fournis par M. le Wali, M. le Président du Conseil de la Région, Mme La Maire, la SDL Casa Event et tous les autres intervenants publics pour donner à la destination tout ce qu’elle mérite en tant que grande métropole vouée à un avenir touristique meilleur, grâce à pleusiurs projets d’infrastructure qui consolideront son statut de destination touristique multi-produits. Et ce dans l’objectif de « voir la région de Casablanca, prendre toute sa responsabilité dans la réussite des objectifs, de création d’emploi, d’augmentation de la part du PIB touristique dans la région, dans la coordination générale et la gouvernance régionale dans l’intérêt de l’ensemble des parties prenantes du développement et de la croissance de notre région », déclare le Président du CRTCS. Et de rappeler les  objectifs de la feuille de route nationale 2023-2026 que sont « 17,5 millions de touristes, premier objectif pour 2026, et plus 120 milliards de recettes en devises ainsi qu’une augmentation de l’ordre de 80 000 emplois directs et 120 000 emplois indirects sans omettre les neuf filières thématiques et les cinq filières transverses. Ainsi qu’un plan offensif pour doubler la capacité aérienne et renforcer la promotion et le marketing de la destination. Bien sûr, une importance particulière est accordée au digital pour connecter les différents produits avec les différents marchés émetteurs ». Il a également souligné que « la stratégie déployée à ce sujet par l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) devrait assurer un taux de croissance annuel de 10 à 13 %. Il s’agit également de renouer les différents plans contractuels avec les compagnies Aériennes, les tour-opérateurs et les différentes plateformes digitales mondiales pour être présents auprès de l’ensemble des marchés cibles et prioritaires ».

Texte de l’intervention :

« Notre grande région a aussi des atouts indéniables à mettre en avant pour assurer la meilleure déclinaison régionale. En premier lieu, nous sommes heureux de constater la coordination de nos objectifs et projets avec les autorités régionales, les élus de la région et de la ville ainsi que l’ensemble des institutions et parties prenantes renforcées par nos conventions annuelles sans omettre l’ONMT et la SMIT.

Depuis août 2020, l’ensemble des membres du bureau et des opérateurs touristiques de la région participent avec abnégation, enthousiasme et engagement à l’essor de l’industrie touristique.

Nous sommes également ravis d’observer un consensus de la région et du conseil de la ville autour de la construction d’un grand palais des congrès de 2000 à 4000 places aujourd’hui inscrit dans le plan de développement régional (PDR) et le plan de l’action communal (PAC). En attendant, un budget spécial a été accordé pour transformer le Grand palais de la foire historique de Casablanca en un centre de conférences pour 2000 places et 12 000 m² d’exposition et ainsi assurer le grand lancement de la promotion de Casablanca en tant que capitale contemporaine mondiale. Le tourisme d’affaires sera donc au cœur de nos préoccupations et de nos objectifs.

Aussi, notre belle région prévoit des développements très pertinents, autour des grands barrages, et donc un tourisme nature avec un trekking exceptionnel, un beachand Sun Product puisque notre façade balnéaire de Oualidia jusqu’à Bouznika sur plus de 235 km attend des investissements structurants en matière d’unités d’hébergement, d’animation, de restauration et de tous produits qui concourent au sport comme le surf, le golf, le football et d’autres pratiques sans oublier le vélo.

Notre destination pourrait à l’horizon 2026, être en phase avec cette feuille de route nationale et engendrer au moins 5 millions de visiteurs par an(soit 2,5 millions de visiteurs étrangers avec des durées de séjours d’affaires de 2,5 à 3 nuitées minimum, 1,5 millions de nationaux et 500.000 croisiéristes). D’après la feuille de route, 5 filières du tourisme concernent la région Casablanca Settat soit Ocean Waves, nature, Trekking &Hiking, City Break, le tourisme interne ainsi que le tourisme d’affaires.

Il faut souligner les grands investissements réalisés pour le développement du tourisme dans notre région notamment avec ce nouveau quai de croisière dont nous espérons l’inauguration rapidement et sa mise en activité opérationnelle.

Comme vous le savez, les taux d’occupation aujourd’hui dans nos différents hôtels approchent à peine les 45 à 50 % mais grâce à toute cette nouvelle dynamique on peut espérer atteindre 60 à 70 % à horizon 2026. En effet, plus de 19 unités hôtelières sont en cours de finition de travaux avec de très belles unités de luxe qui vont donner à Casablanca Settat un émerveillement au niveau mondial. Enfin, pour le tourisme interne, des évènements culturelset festifs doivent s’articuler de manière permanente chaque week-end où malheureusement le taux d’occupation frôle difficilement les 30 % dans nos différents établissements et unités d’hébergement. De ce fait, nous devons revoir toute la politique culturelle, animation et événementielle en coordination avec les différentes institutions et sous la gouvernance, le pilotage et la coordination de la Wilaya de Casablanca Settat.

Mais les espoirs sont là : le Grand théâtre de Casablanca, les différents musées inscrits dans les plans d’actions régional et communal (musée de l’histoire, de la culture et de l’archéologie), la transformation des anciennes infrastructures en centres sociaux et culturels, la transformation du marché central en foire culinaire mondiale, la création d’espaces verts, l’organisation de 6 festivals/an… qui pourront donner une véritable attractivité à notre région. La coordination générale des différents plans nous oblige au CRT Casablanca Settat d’identifier le véritable processus de développement dans un agenda dûment validé par les différentes parties.

En ce qui concerne les industries Touristiques, on pourra créer une feuille de route régionale, en prenant en compte le plan d’action de la feuille de route nationale, le plan de développement régional et le plan d’action communal. L’ensemble de ces plans concernant la partie touristique seront fusionnés avec tous ces indicateurs pour piloter l’exécution, le déploiement et la gouvernance effective de ces différents investissements, projets structurants. Je tiens à préciser que tout développement touristique doit s’assurer de respecter les normes d’investissement en phase avec la biodiversité, le respect de l’environnement et la qualité de vie et de travail.

Le développement des grands projets pour le tourisme nous autorise aujourd’hui Madame la ministre, Monsieur le Wali, Monsieur le président, Madame la présidente à redimensionner l’importance de l’industrie touristique dans notre région dont 70 % du territoire est rural accueillantles belles forêts de Benslimane et Bouskoura,les provinces magnifiques de Settat, Sidi Bennour, El Jadida, Mohammedia et Bouznika et bien entendu la grande métropole de Casablanca. Je pense que la responsabilité des conseils régionaux du tourisme comme l’indique Madame la ministre dans sa feuille de route est primordiale. Et ce, sous la coordination effective du Wali de la région et de l’ensemble des élus, des autorités et des Sociétés de Développement Locales. 

Dans notre continent, les ambitions Africaines sont grandes pour le tourisme avec des croissances à 10 et 15% par an nécessaires pour assurer les différents objectifs 2030. Actuellement elles sont situées entre 3 et 5%.  

Au Maroc, les responsabilités et les moyens stratégiques pour le déploiement devraient absolument être véritablement intégrés, car c’est l’une de nos principales faiblesses. Un gouvernement unifié ainsi que des régions autonomes et intégrées pourraient être un grand satisfecit de lancement. Les feux verts devraient finalement permettre un bel essor du secteur et enfin une Reconquête Nationale et Internationale du Tourisme Marocain, Terre de Lumières.

Ainsi conformément aux hautes orientations de SM Le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’assiste, nous gardons le grand espoir de renouer avec un développement durable et responsable du Tourisme Marocain et de la région de Casablanca – Settat aux meilleurs objectifs prioritaires. 

Les grandes déclarations récentes du gouvernement, les engagements financiers, d’investissements et des budgets mis en place grâce à cette Feuille de Route, seront disponibles et déterminants pour réussir tous ensemble cet ambitieux programme et magnifique essor socio-économique pour le Royaume du Maroc. La Région de Casablanca – Settat katbrikoum et marhbabikoum au Maroc et partout du monde entier. »

Read Previous

Forum « Le Morocco Sportech Summit » (09 juin Rabat)

Read Next

Abdelhaq Chahli devient Président de l’ARIH Agadir SM

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *